TV Replay

Publié par Aanil

Au sommaire de l'émission "Envoyé Spécial", le magazine de la Rédaction de France 2 présenté par Françoise Joly et Guilaine Chenu, le jeudi 12 décembre 2013 à 20 heures 45 :


Les bons petits produits d'Internet

Un reportage de Lauren KLEIN et Arnaud LEVERT

Commander son repas de fête, du foie gras, des chocolats et du vin à des prix défiant toute concurrence, est-ce possible sur Internet ?

Marques prestigieuses et petits producteurs vendent à prix cassés, mais comment être sûr de réaliser de bonnes affaires ?


La fièvre de l'ordonnance
Un reportage de Lucie Boudaud et Félix Briaud

À chaque seconde qui passe, l’Assurance Maladie rembourse 730 euros de médicaments, soit 43 800 euros à chaque minute. Pour l’année 2011, ce furent 23 milliards d’euros, 40% de plus qu’il y a 10 ans.

Nous consommons toujours plus de médicaments mais est-ce vraiment utile ? À travers une enquête coup de poing, une équipe d’Envoyé Spécial nous montre que, derrière ces dépenses, un immense gaspillage pourrait être évité. L’industrie pharmaceutique, l'une des plus puissantes au monde, met en effet chaque année sur le marché de nouveaux médicaments mais sont-ils si innovants que cela ?

Nous avons découvert que, depuis au moins 5 ans, 90% des nouveaux médicaments n’apportent aucun progrès thérapeutique. Les laboratoires appellent cela des « me too » et ils font leurs beaux jours depuis une vingtaine d’années, tout en ne cessant d’augmenter les dépenses de la sécurité sociale.

Notre reportage démontre comment les dépenses sont gonflées et comment la loi sur la fixation des prix des médicaments n’est pas respectée. Nous avons interrogé toutes les instances qui participent à la mise sur le marché des médicaments : si certaines se sont montrées transparentes, d’autres sont restées opaques. Nous sommes aussi allés à la rencontre des détracteurs de ce système. Ils sont formels : 10 à 15 milliards d’euros d’économie pourraient être réalisés.


Égypte : où est passée la révolution ?
Un reportage d’Hervé Ghesquière et Christophe Kenck

En janvier 2011, la révolution égyptienne mettait un terme à 30 ans de dictature. Mais depuis, le pays n’en finit pas de se déchirer.

Après les élections de 2012 et l’arrivée au pouvoir des Frères Musulmans, ceux-ci ont été destitués et c’est l’armée qui est de nouveau à la tête de l’État. Manifestations, affrontements qui ont fait des centaines de victimes. Ce pays est-il au bord de la guerre civile ?

Carnet de route dans une Egypte sous très haute tension.

Commenter cet article