TV Replay

Publié par Aanil

Au sommaire de l'émission "Envoyé Spécial", le magazine de la Rédaction de France 2 présenté par Françoise Joly et Guilaine Chenu, le jeudi 20 mars 2014 à 20 heures 45 :


Du bien-être aux dérives sectaires

Un reportage de Nolwenn Le Fustec et Raoul Seigneur

Ils prétendent apporter santé et bien-être. Des énergéticiens, magnétiseurs et même coachs sont aujourd'hui surveillés par une brigade de spécialistes des dérives sectaires. Durant 6 mois nous avons suivi l'une de leurs enquêtes.


Maltraitance: chronique d'une mort annoncée ?
Un reportage d'Elise Le Guével et de Kristian Autain

Bastien avait tout juste 3 ans. C'était en novembre 2011. Lorsque les pompiers arrivent à son domicile, l'enfant est déjà mort… Ses parents évoquent une chute dans l'escalier. En réalité, l'enfant avait été placé dans le tambour d'une machine à laver, pour le punir d'une bêtise à l'école. La mort de Bastien a suscité l'effroi propre aux faits divers les plus sordides. Elle a fait les gros titres de la presse et depuis, plus rien.

La maltraitance mortelle sur les enfants ne relève pourtant pas que du fait divers. D'abord parce que cela n'a rien d'exceptionnel. Certains professionnels évoquent le chiffre de 2 enfants par jour morts sous les coups de leurs parents, d'autres celui de 2 enfants par semaine. Il n'existe aucune étude récente basée sur les faits réels.

Nous avons décidé de nous intéresser à la mort de trois enfants : Bastien, 3 ans mort d'une punition, Nolhan, 2 ans 1/2, mort sous les coups et Lenny, 2 ans 1/2, mort de violence et de privation de nourriture.

Certains savaient ce qu'enduraient les enfants. Comment ont-ils réagi ? Pourquoi les services sociaux n'ont-ils pas retiré ces enfants de leur famille ? Entre silence, déni, et idéologie du maintien familial, nous avons enquêté sur la mort de ces enfants.

Allo enfance en danger : composer le 119 24h/24 (service national d'accueil téléphonique de l'enfance en danger)


Qui est Patrick Buisson ?

C'est un homme de l'ombre que l'actualité a jeté dans une lumière crue. Celle du scandale. Son nom Patrick Buisson.

Tombé en disgrâce pour avoir enregistré à son insu Nicolas Sarkozy lorsqu’il était Président de la République. Qui est Patrick Buisson ?

Commenter cet article