TV Replay

Publié par Aanil

France 2 propose, depuis le 09 janvier 2010, chaque samedi, le magazine de la rédaction "Envoyé spécial, la suite".

Envoye-special--la-suite.jpg
Envoyé spécial, la suite est un magazine de la rédaction de France 2 proposé et présenté en alternance par Guilaine Chenu et Françoise Joly tous les samedis à 14 heures, à partir du 9 janvier 2010. Avec un reportage inédit, nous allons découvrir la suite des reportages, des enquêtes ou des portraits diffusés dans Envoyé spécial le jeudi soir. Que sont devenues les personnes dont nous vous avons raconté le destin hors du commun ? Que s’est-il passé dans leur vie depuis la diffusion du premier reportage ? Comment ont évolué les conflits dont nous avons témoigné, les tabous que nous avons tenté de lever ? Chaque samedi, un invité réagira à ce nouveau reportage d’Envoyé spécial, la suite. Les téléspectateurs pourront également visionner ou revoir des extraits de reportages diffusés dans Envoyé Spécial et demander que nos équipes filment la suite. Ils pourront également nous envoyer leurs questions ou leurs remarques par courriel ou webcam.


Samedi 10 mai 2014 à 14 heures 05 - Les villes en faillite, la suite

Un reportage de Laurence Delleur

Il y a deux ans, en mai 2012, Envoyé spécial s’intéressait au dossier des emprunts toxiques qui empoisonnaient plusieurs milliers de communes et de collectivités. Des crédits à hauts risques, imaginés par les banques et notamment Dexia, la banque historique des collectivités locales, dont les taux d’intérêt s’étaient dangereusement envolés.

Parmi les collectivités touchées, des départements comme la Seine-Saint-Denis, des villes grandes et moyennes comme Saint-Etienne et Sassenage et des petites communes de moins de 10.000 habitants comme Saint-Cast-le-Guildo, où les élus sans formation financière avaient fait confiance à leur banquier.

Deux ans après notre premier reportage, où en sont-ils ? Ces emprunts pèsent toujours dans le budget de milliers de communes, départements, sociétés HLM ou encore hôpitaux. Comment ces clients endettés font-ils pour s'en sortir ? Certains ont renégocié leurs contrats, d'autres ont suspendu le remboursement des intérêts. Et surtout, ils sont désormais plusieurs centaines à avoir saisi la justice.

En février 2013, le conseil général de la Seine Saint-Denis a remporté une première manche contre Dexia devant le tribunal de Nanterre. Problème : c’est l’Etat qui a racheté la banque fin 2011, pour lui éviter la faillite. Désormais, gagner au tribunal contre Dexia, c’est donc pénaliser les finances de l’Etat. Bercy cherche donc à tout prix une parade. Plusieurs élus, dont le maire de Sassenage que nous avions suivi en 2012, tentent de l’en empêcher, mais le combat est inégal...

Retour sur un grand scandale qui n’a pas fini de faire des dégâts.

Guilaine Chenu reçoit Anne-Laure Delatte, économiste, professeur à l’Institut d'études politiques de Paris

Commenter cet article