TV Replay

Publié par Aanil

France 2 propose, depuis le 09 janvier 2010, chaque samedi, le magazine de la rédaction "Envoyé spécial, la suite".

Envoye-special--la-suite.jpg
Envoyé spécial, la suite est un magazine de la rédaction de France 2 proposé et présenté en alternance par Guilaine Chenu et Françoise Joly tous les samedis à 14 heures, à partir du 9 janvier 2010. Avec un reportage inédit, nous allons découvrir la suite des reportages, des enquêtes ou des portraits diffusés dans Envoyé spécial le jeudi soir. Que sont devenues les personnes dont nous vous avons raconté le destin hors du commun ? Que s’est-il passé dans leur vie depuis la diffusion du premier reportage ? Comment ont évolué les conflits dont nous avons témoigné, les tabous que nous avons tenté de lever ? Chaque samedi, un invité réagira à ce nouveau reportage d’Envoyé spécial, la suite. Les téléspectateurs pourront également visionner ou revoir des extraits de reportages diffusés dans Envoyé Spécial et demander que nos équipes filment la suite. Ils pourront également nous envoyer leurs questions ou leurs remarques par courriel ou webcam.


Samedi 22 mars 2014 à 14 heures 00 - Les violons de l'hiver, 21 ans après

Un reportage de Jérôme Bony et Jean-Marie Lequertier


21 ans après l’embrasement des Balkans et le siège de Sarajevo, le journaliste Jérôme Bony, de la rédaction de France 2, retourne dans cette ville martyre. Il cherche à retrouver les personnages d’un reportage qu’il avait réalisé en 1993 au cœur du deuxième hiver de la guerre. A l’époque, Hugues Reiner, un chef d’orchestre français s’était mis en tête de reconstituer l’orchestre de la ville olympique, et avait réuni une trentaine de musiciens, Musulmans, Croates, et Serbes.

Dehors, ils s’entretuaient, mais dans l’enceinte de l’auditorium de la télévision ils jouaient ensemble la 7ème Symphonie de Beethoven. Un peu maladroitement, engourdis par le froid, ce furent, avait dit un critique, « les fausses notes les plus poignantes ».

21 ans plus tard, que sont devenus ces musiciens bouleversants ? Ont-ils fui la guerre ? Sont-ils restés dans la ville martyre ? Sont-ils amis, malgré les différences ethniques ? Dans cette ville méconnaissable, le journaliste revient dans ces lieux qu’il a connu détruits, pilonnés, en ruine.

Il retrouve la violoniste Zvjezdana , qui joue toujours dans l’orchestre, et qui raconte la guerre civile et la tolérance à sa fille.

Il y a 21 ans, un bébé était né, au cœur de l’hiver. Sabina, la petite fille de Hrvoje et Aïda, violonistes dans l’orchestre. Le couple a fui Sarajevo, et vit au Canada depuis la guerre. Mais ils reviennent dans leur ville natale, avec leur fille qui a maintenant 21 ans.

Et puis il y Selma, à l’époque, un pont fermé par les tirs des snippers la séparait de sa mère. La jeune fille triste chantait déjà un hymne à l’amour et à la paix. Aujourd’hui, elle craint toujours la renaissance des nationalismes et espère que bientôt les frontières de la haine se dissoudront dans l'Union Européenne.

Aujourd’hui, Sarajevo est à 90% bosniaque-musulmane. Mais personne n’a l’esprit en paix, alors que le gouvernement vient de procéder à un recensement sur la nationalité ethnique. A Sarajevo, même s’il fait bon vivre maintenant, la menace d’un nouvel embrasement nationaliste est tenace.

Emission présentée par Françoise Joly, qui s’entretiendra avec le journaliste Jérôme Bony.

Commenter cet article