TV Replay

Publié par Aanil

France 2 propose, depuis le 09 janvier 2010, chaque samedi, le magazine de la rédaction "Envoyé spécial, la suite".

Envoye-special--la-suite.jpg
Envoyé spécial, la suite est un magazine de la rédaction de France 2 proposé et présenté en alternance par Guilaine Chenu et Françoise Joly tous les samedis à 14 heures, à partir du 9 janvier 2010. Avec un reportage inédit, nous allons découvrir la suite des reportages, des enquêtes ou des portraits diffusés dans Envoyé spécial le jeudi soir. Que sont devenues les personnes dont nous vous avons raconté le destin hors du commun ? Que s’est-il passé dans leur vie depuis la diffusion du premier reportage ? Comment ont évolué les conflits dont nous avons témoigné, les tabous que nous avons tenté de lever ? Chaque samedi, un invité réagira à ce nouveau reportage d’Envoyé spécial, la suite. Les téléspectateurs pourront également visionner ou revoir des extraits de reportages diffusés dans Envoyé Spécial et demander que nos équipes filment la suite. Ils pourront également nous envoyer leurs questions ou leurs remarques par courriel ou webcam.


Samedi 19 octobre 2013 à 14 heures 00 - Pas dans mon jardin, 9 ans après

Un reportage de Paul Sanfourche.


Comment réagiriez-vous si l'on installait un pylône électrique dans votre jardin ?

Cette mésaventure, c'est celle d'Yves, agriculteur dans la Manche. En plein milieu de son champ, une ligne à 400 000 volts est en train d'être construite par RTE (réseau et transport éléctricité, filiale d'EDF). Yves a travaillé toute sa vie pour acheter ses 75 hectares de terre et aujourd'hui, il a l'impression que sa parcelle ne vaut plus rien. Il a donc attaqué la société en justice pour exiger son dû.

À Paris, près de la Gare du Nord, c'est le projet d'une salle de shoot pour les toxicomanes qui soulève les riverains. Les habitants redoutent une recrudescence des dealers et des toxicomanes dans leurs rues. La Mairie de Paris a du mal à faire passer la pilule et, malgré les réunions publiques, la colère gronde.

Plus loin, en Normandie, ce sont les propriétaires de haras qui manifestent contre l'implantation d'une vaste décharge, au bout des champs où broutent leurs pur-sang !

Les sociologues ont baptisé ces mouvements de riverains les « NIMBY » (pour Not In My Backyard, en français « Pas dans mon jardin »). Ils sont de plus en plus courants en France, relayés par des associations de plus en plus puissantes. Il y a neuf ans, Envoyé spécial avait suivi ces oppositions d'habitants.

Rejet de l'autorité publique et de l'intérêt général, peur de l'inconnu, bonheur privé contre malheur public... Comment faire pour dépasser ces oppositions ? Les riverains peuvent-ils l'emporter ? Avec le temps, ont-ils réussi à s'adapter aux projets qu'on leur imposait ? Envoyé spécial la suite a enquêté sur ces habitants bien décidés à défendre leur pré carré.

Commenter cet article