TV Replay

Publié par Aanil

France 2 propose, depuis le 09 janvier 2010, chaque samedi, le magazine de la rédaction "Envoyé spécial, la suite".

Envoye-special--la-suite.jpg
Envoyé spécial, la suite est un magazine de la rédaction de France 2 proposé et présenté en alternance par Guilaine Chenu et Françoise Joly tous les samedis à 14 heures, à partir du 9 janvier 2010. Avec un reportage inédit, nous allons découvrir la suite des reportages, des enquêtes ou des portraits diffusés dans Envoyé spécial le jeudi soir. Que sont devenues les personnes dont nous vous avons raconté le destin hors du commun ? Que s’est-il passé dans leur vie depuis la diffusion du premier reportage ? Comment ont évolué les conflits dont nous avons témoigné, les tabous que nous avons tenté de lever ? Chaque samedi, un invité réagira à ce nouveau reportage d’Envoyé spécial, la suite. Les téléspectateurs pourront également visionner ou revoir des extraits de reportages diffusés dans Envoyé Spécial et demander que nos équipes filment la suite. Ils pourront également nous envoyer leurs questions ou leurs remarques par courriel ou webcam.


Samedi 25 janvier 2014 à 14 heures 00 - Sages-femmes en colère, 12 ans après

Un reportage de Marie-Laurence Rincé


Il y a 12 ans Envoyé Spécial était allé à la rencontre des sages-femmes. Dans la rue, elles manifestaient pour une meilleure reconnaissance de leur profession, pour une amélioration de leur salaire aussi. À l’époque nous avions rencontré Sylvie et Sabah qui travaillaient à l’hôpital Louis Mourier en région parisienne. Nous avions suivi leur quotidien, dense, souvent angoissant, passionnant aussi.

12 ans plus tard, nous avons retrouvé Sylvaie et Sabah ; elles sont à nouveau dans la rue, toujours en colère, en grève, pour les mêmes raisons. Elles veulent une revalorisation de leur profession. Ces deux sages-femmes ont quitté l’hôpital où elles estimaient ne plus pouvoir accompagner convenablement les femmes dans leur grossesse et au moment de leur accouchement. Sabah travaille dans une maternité privée, Sylvie dans un cabinet en ville. Nous sommes également retournés à la maternité de l’hôpital Louis Mourier, devenue une usine à bébé où l’on pratique plus de 3000 accouchements par an.

Fermeture de maternités, augmentation du nombre de naissances prématurées, évolution de la demande des futures mamans qui souhaitent un accouchement plus naturel : en 13 ans les compétences des sages-femmes se sont élargies et elles ont dû s’adapter aux changements de société et pourtant elles ont toujours le sentiment d’être invisibles dans le système de santé…

Alors qu’elles entament leur 4ème mois de grève, elles veulent enfin être entendues et obtenir un vrai statut médical.

Commenter cet article