TV Replay

Publié par Aanil

Au sommaire du magazine de société "Faites entrer l'accusé" diffusée dimanche 24 novembre 2013 à 22 heures 35 sur France 2 :

Faites-entrer-l-accuse.jpg


Éric Bruyas, la tuerie de Saint-Andéol


Une colonne de fumée qui s’élève au dessus du lotissement, une explosion et des flammes gigantesques qui dévorent en quelques minutes la maison de la famille Bébien ; le spectacle est effrayant. Quand l’incendie se déclare, le 30 mai 1995, vers 18 heures, ce sont les voisins qui donnent l’alerte. Ce sont aussi les voisins qui s’affolent. A Saint-Andéol-le-Château, une petite ville du Rhône, tout le monde connaît Vincent, Odette et leurs enfants.

Samantha, l’ainée de la famille, a quitté la maison depuis quelques années pour se marier, et élever ses trois enfants. Mais ses parents vivent toujours avec son frère et sa petite sœur. Et à cette heure là, tout le monde devrait être rentré ! Alors, que se passe-t-il ? La famille Bebien est-elle chez elle, en proie aux flammes ? Pourquoi ne s’arrache-t-elle pas du brasier ? Quand les pompiers maîtrisent enfin l’incendie, Samantha, qui a rejoint les voisins devant la maison de ses parents, veut encore croire au miracle… Mais un à un, les corps de son père, de sa mère, de son frère et de sa petite sœur sont découverts dans les décombres.

Après l’angoisse, c’est maintenant la stupeur qui écrase les habitants de Saint-Andéol-le-Château. Une enquête est ouverte le soir-même. Et le médecin légiste apporte une autre nouvelle abominable : tous les membres de la famille Bébien ont été tués par balles avant de brûler dans leur maison. La piste du drame familial suivi d’un suicide est tout de suite écartée, dans la mesure où l’on ne retrouve pas l’arme du crime, une carabine 22 LR.

Mais qui pouvait en vouloir aux Bébien au point de les exécuter ainsi ? Les enquêteurs, qui reconstituent l’emploi du temps de la famille, comprennent que les Bébien n’ont pas été tués en même temps et que leur meurtrier connaissait parfaitement leurs habitudes… Un proche ?

Au village, les langues se délient. Vincent, le fils, fréquentait les supporters les plus « durs » de l’Olympique Lyonnais et il refusait de reconnaître l’enfant de sa petite amie. Aurait-il attiré des ennuis à sa famille ?... A moins, que Samantha n’en sache plus qu’elle ne le dit ? Son attitude surprend tout le monde. Le jour de l’enterrement, elle portait une mini jupe et elle a organisé l’anniversaire de sa fille quelques jours après le quadruple assassinat ! Quant à son mari, Eric Bruyas, lui aussi attire rapidement l’attention des gendarmes. Quand il contacte l’assureur des Bébien, au lendemain de l’incendie, il a déjà dressé une liste exhaustive de tous leurs biens, bibelots et petites cuillères compris !

La Section de recherches de Lyon plonge donc dans l’histoire des Bebien, persuadée que la clé de l’énigme se cache au cœur de la famille. C’est finalement, sur des bouts de chandelles et des jerricans d’essence qu’ils la découvrent.

Commenter cet article