TV Replay

Publié par Aanil

France 2 diffuse, mardi 04 février 2014 à 23 heures 05, le documentaire réalisé par Jean-Thomas Ceccaldi "Français d'origine contrôlée".

Francais-d-origine-controlee.jpg


Raconter l’histoire récente de ces Français à qui il est toujours demandé des signes « d’identité » comme si la République avait encore parfois du mal à accepter les enfants, petits-enfants de l’immigration maghrébine comme les siens, c’est l’enjeu de ce film. En écoutant ces hommes et ces femmes qui ont le sentiment d’être des « fils et filles de… », avant d’être « tout simplement des Français à part entière » ce documentaire en deux parties fait émerger une parole rare, souvent inédite et parfois violente qui donne à découvrir une « histoire de France » des trente dernières années.


A 23 heures 05 - Pas comme les autres


Trente ans après la Marche de l’égalité de 1983, Jean-Thomas Ceccaldi et Mustapha Kessous questionnent ceux qui avaient vingt ans alors sur le sentiment d’exclusion et sur les rendez-vous manqués qui ont suivi cet évènement. Pionniers d’un combat pour l’intégration, les témoins parlent du silence qui a succédé à leurs espérances. Dans ce pays qui se revendique terre historique d’immigration et d’intégration, ces Français ont aujourd’hui encore souvent l’impression d’être toujours renvoyés à leurs origines. En cherchant à comprendre, à entendre, en partant de l’intime et du vécu des témoins interrogés, le film fait émerger une parole rare, souvent inédite et parfois violente qui donne à découvrir cette histoire racontée “de l’intérieur“ en redonnant la parole à ceux qui se sont battus, écouter leur histoire qui est aussi une histoire de France, en cherchant à comprendre pourquoi depuis tant d’années, ils ont le sentiment d’être encore et toujours des Français pas comme les autres.



A 00 heure 00 - Comme les autres

La marche pour l’égalité, porteuse d’espoir a laissé place à l’amertume. De rendez-vous manqués en promesses non tenues une génération est presque effacée du paysage politique et médiatique. Les enfants de ceux qui se sont battus pour plus de justice évoquent l’héritage reçu dans lequel la parole publique a été gommée. Comment se construire une place dans une société qui a ignoré pendant si longtemps ses parents ou ses grands frères? Comment vit-on avec le sentiment d’être interdit ou spolié de toute représentation? Pendant combien de temps encore ces ”fils et de filles de…” resteront des enfants ”issus…de” et pas tout simplement des ”Français à part entière”? Ghetto, repli communautaire, islam, les mots d’aujourd’hui sont les mêmes qu’hier. Le film dessine les sentiments d’une génération grandie à l’ombre de la République qui a l’impression d’être toujours pas des Français comme les autres.

Commenter cet article