TV Replay

Publié par Aanil

France 2 diffuse, mardi 18 février 2014 à 22 heures 35, le documentaire réalisé par Cyril Denvers et Albane Jochaud du Plessix "Les nounous".

les-nounous.jpg


Elles seraient environ 100 000, en France, à travailler comme nounous au domicile de leur employeur. Cyril Denvers, Caroline Ibos et Albane Jochaud du Plessix se sont intéressés à celles qui, exilées volontaires, sont devenues nounous pour offrir un meilleur avenir à leurs propres enfants restés au pays.


« Nous avons des droits, mais n’oublions pas nos devoirs. Si vous faites bien votre travail, si vous arrivez à l’heure et qu’un employeur vous manque de respect ou vous bafoue dans vos droits, dans ce cas, cet employeur aura affaire à nous. Mais n’allez pas dire, aujourd’hui, “j’ai un syndicat derrière moi”, surtout pas. Le syndicat ne sera pas là pour les nounous qui manquent de respect à leur employeur », rappelle à son auditoire Sylvie Fofana, ancienne nounou à l’origine du Syndicat professionnel des gardes d’enfants à domicile (SPGED), créé en avril 2012. Originaire de Côte d’Ivoire, celle qui fut assistante pharmaceutique dans son pays est devenu nounou peu après son arrivée en France. Comme elle, nombreuses sont ces femmes à avoir tout abandonné dans l’espoir de trouver, en métropole ou ailleurs, un métier leur permettant de subvenir aux besoins de leur famille restée au pays. Bien souvent, elles se retrouvent à élever les enfants des autres, pendant que les leurs grandissent loin d’elles.

Cyril Denvers et Albane Jochaud du Plessix ont suivi Rita, Zita, Sophie, Anabaï dans leur quotidien... évoquant à travers elles le parcours de toutes les autres. Des mères, prêtes à tant de sacrifices personnels pour sortir les leurs de la misère. Des femmes ayant, pour certaines, connu des conditions professionnelles intolérables, vivant dans de minuscules appartements, apprenant le français le cas échéant, s’informant sur leurs droits et leurs devoirs et qui espèrent toutes un jour pouvoir revivre avec leurs enfants.

En attendant, Rita, comme tant d’autres, prend à cœur son métier, s’investissant quotidiennement auprès de ces bambins, dont on lui a confié la garde.

Commenter cet article