TV Replay

Publié par Aanil

France 2 diffuse, mardi 03 décembre 2013 à 20 heures 45, le magazine d'Histoire présenté par Stéphane Bern "Secrets d'histoire".


Georges Clemenceau : un tigre au grand coeur


Dans ce numéro exceptionnel de Secrets d'histoire à l'occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, Stéphane Bern nous emmène dans les hauts lieux de la IIIe République, de l’Assemblée nationale, à l’Hôtel de Lassay, de Beauvau (ministère de l'Intérieur) à l’hôtel de Brienne (ministère de la Défense) jusqu'aux tranchées de Verdun, à la découverte de son représentant le plus flamboyant et le plus imprévisible : Georges Clemenceau, « le Père la Victoire ».

Politicien hors du commun, Georges Clemenceau collectionne les surnoms : le Tigre, le tombeur de ministères, le premier flic de France, le Père la Victoire… Autant de facettes liées à un homme au caractère bien trempé et au courage exemplaire. Mais ce petit gaulois à moustaches réputé invincible dont le verbe fleuri animera la IIIe République, ce justicier engagé aux côtés du capitaine Dreyfus, ce ministre de l'Intérieur redoutable, ce député intraitable, cet académicien qui ne siègera jamais sous la Coupole, est aussi, avec la même passion, un amoureux des femmes... et des roses !

Anticlérical assumé, adversaire de la colonisation, il est aussi un défenseur acharné de la culture, des impressionnistes et de son ami le peintre Claude Monet chez qui il va fêter la victoire de 1918 dans ses jardins de Giverny...

À la fin de la Grande Guerre, il est celui dont Churchill dit : « Si un homme seul peut incarner son pays alors, Clemenceau, c’est la France ! » « Pour mes obsèques, je veux le strict nécessaire, c'est à dire… moi ! ». Ainsi s'exprime Clemenceau au soir de sa vie en 1929 alors que les hommages vont déferler du monde entier. L'empereur d'Allemagne, Guillaume II, écrit dans ses mémoires : « Si nous avions eu Clemenceau, jamais nous n'aurions perdu la guerre... ».

Avec la participation de : Eric Clemenceau (arrière petit-fils de Georges Clemenceau), Jean-Noël Jeanneney (historien et biographe), Michel Winock (biographe et historien), Manuel Valls (ministre de l’Intérieur), Michel de Decker (historien), Jean- Yves Le Drian (ministre de la Défense), Sylvie Brodziak (historienne), Christophe Soulard (biographe), Daniel Vaillant (ancien ministre de l’Intérieur, député maire du 18e arrondissement de Paris), Alexandre Duval-Stalla (biographe), Bruno Fuligni (historien), Jean-François Copé (député maire de Meaux), Jean Artarit (biographe), Jean Garrigues (historien), Charles Diaz (historien), Jean-Yves Le Naour (historien), Vincent Duclert (historien), François Guillet (historien), Patrick de Gmeline (historien), Pierre Stutin (historien), général Bertrand Ract-Madoux (chef d’état-major de l’Armée de Terre) et Gérard Minart (biographe).

Commenter cet article