TV Replay

Publié par Aanil

France 3 diffuse, vendredi 1er novembre 2013 à 23 heures 10, le documentaire écrit et réalisé par Serge de Sampigny "Pétain, un héros si populaire".

Petain--un-heros-si-populaire.jpg


C'était il y a 70 ans. Le 24 octobre 1940, Pétain rencontrait Hitler à Montoire, et entraînait les Français dans la collaboration avec les nazis. Une page noire de l'histoire de France, écrite par celui que tous considéraient comme un héros : le vainqueur de Verdun.

Qui était Pétain ? Un bel homme aux beaux yeux bleus, un chef de guerre mythique mais impénétrable, froid, distant, économe en paroles, gardant sa part de mystère... Jusqu'en 1914, un officier à la carrière banale. Au déclenchement de la Première Guerre mondiale, il avait failli partir à la retraite comme colonel avant d'être nommé général, in extremis. Pour un peu, on n'aurait jamais entendu parler de lui. Un homme aussi qui cachait soigneusement sa vie privée, un libertin aimant coucher avec plusieurs femmes comme le montre sa correspondance intime. Ce n'est qu'à la bataille de Verdun, en avril 1916, à l'âge de soixante ans, qu'il devient célèbre.

Ce documentaire raconte la vie de Pétain : de cette bataille jusqu'à sa mort à l'île d'Yeu, en 1951. Une narration qui s'appuie sur la chronologie et pose de nombreuses questions. Comment s'est forgée la légende du " maréchal ", l'homme de la défensive, celui qui avait la réputation d'avoir gagné la Première Guerre mondiale en épargnant le sang des soldats ? Comment son prestige lui a t-il permis, un quart de siècle plus tard, de devenir le chef de l'Etat Français.

Pourquoi ce vieux chef de guerre " anti-boche " a t-il collaboré avec les nazis ? Pourquoi a t-il balayé la République et ramené la France plusieurs siècles en arrière ? Quelle est sa responsabilité dans la Shoah ? Quelle est la part de la vieillesse et celle de l'intention criminelle dans la dérive du régime de Vichy ? Autant de questions que ce documentaire aborde sans complaisance, ni pour Pétain, ni pour la grande majorité des Français qui l'ont soutenu.

Commenter cet article