TV Replay

Publié par Aanil

France 3 diffuse, vendredi 24 janvier 2014 à 20 heures 45, le magazine de la mer "Thalassa".


Antilles : la nature des îles

Un film co-réalisé par Laïla Agorram et Héléna Modotti
Un documentaire de 110 minutes
Grand Angle Productions

Une eau turquoise à 28 degrés, des cocotiers et du sable fin… Bienvenue aux Antilles ! La plupart des visiteurs ne connaissent des Caraïbes que ce décor balnéaire et paradisiaque.

Au-delà de ces clichés exotiques, se cache pourtant tout un univers où les hommes et la mer sont étroitement liés. Séparées par leur histoire, ces dizaines d’îles sont unies par leur nature. Aujourd’hui des hommes et des femmes cherchent à retisser les liens entre ces terres de l’archipel.

Thalassa vous emmène découvrir la mer des Antilles !

Au large du continent américain et aux portes de l’océan Atlantique, la mer des Caraïbes compte des dizaines d’îles. Ces confettis disposés en arc de cercle du Nord au Sud s’étendent sur plus de 600 kilomètres, de Saba à Saint Vincent en passant par la Martinique, la Guadeloupe ou la Dominique. Elles ont chacune leur particularité et leur histoire. Quand on passe de l’une à l’autre, on change de langue, de monde et de traditions. On y parle français, néerlandais, anglais, créole. Au-delà de leurs différences, elles constituent un même patrimoine maritime que les Antillais entendent sauvegarder.

Les Martiniquais de l'association Karisko ont décidé de recréer un lien entre les différentes îles. Ils s’entraînent pour une grande aventure, riche en péripéties. A bord d’une pirogue de mer, ils tentent, équipés de modestes pagaies, de relier les différentes terres. Dans le sillage de leurs ancêtres, ils renouent avec le passé de l’archipel, sur les traces des anciens esclaves devenus libres en Dominique.

La mer des Antilles, c’est aussi une incroyable diversité marine. « C’est vraiment bon signe de voir ces animaux en nombre, et en bonne santé ! Ils doivent continuer à vivre au large de la Guadeloupe, c’est merveilleux ! » Pour Nadège Gandhilon, la spécialiste des cétacés, la faune est un capital à préserver. Elle surveille, et protège, les dauphins et les baleines autour de l’arc antillais. Mais pour cela, elle va devoir convaincre l’une après l’autre toutes les îles de travailler main dans la main.

Andrew Armour est lui aussi un grand spécialiste des mammifères marins. On l’appelle « l’homme qui murmure à l’oreille des cachalots ». A force de patience et de ténacité, il a réussi à devenir un « familier » de ces gigantesques animaux, les plus gros carnivores de la planète. Il nage à leur côté. Instant magique ! « Pour moi, c’est la meilleure façon de préserver cet animal, de le montrer, de témoigner de ce lien que j’ai la chance d’avoir avec eux. Quand on nage avec les cachalots, c’est une sensation qu’on ne peut pas oublier, cet énorme animal qui bouge la tête pour mieux vous sonder, pour mieux sentir qui vous êtes ! »

La mer nourrit aussi les hommes qui vivent le long des côtes. Nous suivons une fratrie qui défend la pratique de la pêche artisanale. Ils nous emmènent dans leur meilleur coin de pêche et nous livrent leurs secrets pour appâter les poissons : dorades coryphènes, thons noirs et espadons. Un des trois frères résume le bonheur de vivre ici : « il y a tout ce qu’il faut aux Antilles : le poisson, la plage, la mer et nous ! »

Commenter cet article