TV Replay

Publié par Aanil

France 3 propose, lundi 09 décembre 2013 à 20 heures 45, "Tout peut changer".

toutpeutchanger.jpg


Grippe, virus, microbes... la guerre est déclarée !


En France, chaque hiver, la grippe touche 2,5 millions de personnes. Si, pour la majeure partie de la population, ce virus n'est pas pire qu'un mauvais rhume, la grippe reste un ennemi insaisissable, en perpétuelle mutation, et qui peut devenir redoutable dans ses formes les plus virulentes, comme l'a prouvé la grippe espagnole et ses 100 millions de victimes en 1918.

Or, avec la mondialisation et la multiplication des échanges, la grippe, mais aussi de nouveaux microbes comme les coronavirus ou d'anciennes maladies comme la tuberculose peuvent se développer beaucoup plus vite.

Dans le même temps, certaines avancées médicales considérables du XXe siècle sont remises en cause. La vaccination, meilleure arme contre les virus, suscite une méfiance inédite. Quant aux antibiotiques, remède sans égal contre certaines bactéries, ils ont perdu de leur efficacité. Faut-il s'en inquiéter ? Les risques d'épidémie sont-ils réels ? Quelles sont nos armes pour combattre ces nouvelles menaces ?

Les invités :

FRANÇOIS BRICAIRE, Médecin-chef du service maladies infectieuses et tropicales à la Pitié-Salpêtrière
JEAN-CLAUDE MANUGUERRA, Virologue à l'Institut Pasteur
DOMINIQUE DUPAGNE, Médecin généraliste
MICHELE RIVASI, Professeure agrégée en biologie, Députée européenne Europe Ecologie Les Verts


Grippe, virus : un vaccin à tout prix ?
Marianne Tavennec /Caroline Diebold – (44 mn)

Alors que les généralistes lancent la campagne de vaccination contre la grippe, au siège de l’OMS, on garde un oeil attentif sur la planète 24 heures sur 24. Les menaces d’épidémie mondiale sont une préoccupation constante et la grippe est le plus inquiétant de nos ennemis. D'où vient cette étrange maladie ? Pourquoi est-elle insaisissable ? De quels moyens dispose-t-on pour lutter contre le péril infectieux ?

Dans les milieux médicaux, la vigilance est d’autant plus grande que se développe un nouveau phénomène inquiétant : la méfiance vis-à-vis du vaccin. Cette inquiétude est-elle justifiée ? Alors que de nombreuses maladies infectieuses (oreillons, rougeole, tuberculose, gale, coqueluche) font leur retour, peut-on remettre en cause notre meilleure protection contre les virus ?


Les microbes font de la résistance
Aline Thomas – (26 mn)

En Europe, 25 000 décès sont attribués chaque année à des germes devenus résistants aux antibiotiques. Ce phénomène particulièrement inquiétant ne cesse de s’accentuer. Depuis une dizaine d’années les autorités sanitaires tentent d’alerter praticiens et patients sur le recours trop systématique aux antibiotiques. Mais une autre cause plus pernicieuse prend de l’ampleur. La perte d’efficacité de ces médicaments est aussi la conséquence des traitements vétérinaires car la moitié des antibiotiques consommés dans le monde le sont… dans les élevages. C’est ainsi que notre alimentation contribue à développer les phénomènes de résistance. Ce médicament qui fut une des grandes avancées sanitaires du XXème siècle, est-il condamné ? Quelles sont les solutions ?

Commenter cet article