TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, dimanhe 06 avril 2014 à 22 heures 35, le film réalisé par Alain Resnais "Hiroshima, mon amour".

Hiroshima--mon-amour.jpg


Une actrice rencontre un architecte et passe la nuit avec lui. Des images s'interposent qui témoignent des ravages de la première bombe atomique sur Hiroshima... Porté par les dialogues de Marguerite Duras, le premier film d’Alain Resnais mêle l’amour et la guerre, la mémoire et l’oubli, dans une incantation poétique illuminée par la présence d’Emmanuelle Riva.


Une main de femme caresse et griffe une épaule masculine. Avec des gestes de créatures sous-marines, deux corps s’étreignent. Des images s’interposent qui témoignent des ravages de la première bombe atomique sur Hiroshima. C’est le matin. L’homme et la femme ne se connaissent pas. Lui est japonais. elle est française, et doit repartir le lendemain. Nourri du souvenir d’une autre histoire, l’amour va surgir entre eux...

Entre Nevers et Hiroshima

Une actrice rencontre un architecte et passe la nuit avec lui. De cette brève rencontre, Alain Resnais a fait un instant extrêmement dense, aux images oniriques, porté par le lyrisme des dialogues de Marguerite Duras. Emmanuelle Riva y interprète une jeune femme dont le souvenir du premier amour se réveille au contact d’un corps étranger. En 1943, à Nevers, elle a aimé un soldat allemand. Il a été tué ; elle a été tondue et jetée en prison. Victime de l’aveuglement provoqué par la guerre, elle retrouve la mémoire dans les bras d’un habitant d’Hiroshima. Son destin fait écho à celui d’un peuple, profondément meurtri par l’horreur, celui d’une ville qui est par excellence celle de l’oubli. Alain Resnais jongle en virtuose entre passé et présent, entre Nevers et Hiroshima... Son premier long métrage est une œuvre cinématographique majeure.

Avec : Emmanuele Riva, Eiji Okada, Stella Dassas, Pierre Barbaud, Bernard Fresson

Commenter cet article