TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, vendredi 14 février 2014 à 20 heures 50, le téléfilm réalisé par Rémy Burkel "Intime conviction".

Intime-conviction.jpg

© Maha Productions


Malgré l'absence de preuves, une capitaine soupçonne un médecin légiste d'avoir tué sa femme. Une enquête sous tension pour une fiction événement. Face à Camille Japy, qui campe une policière de plus en plus obsédée par l'affaire, Philippe Torreton préserve toute l'ambiguïté de son personnage.


Un soir d'automne à Bayonne. Paul Villers, médecin légiste, appelle la police : il vient de retrouver le cadavre de son épouse Manon dans la salle de jeux des enfants, avec une balle en pleine tête. La thèse du suicide est immédiatement retenue et le corps de Manon incinéré. Mais, quelques jours plus tard, les parents de la jeune femme portent plainte. Le dossier est rouvert et confié à une nouvelle recrue, la capitaine Judith Lebrun. Plusieurs éléments, dont le fait que Manon avait un amant, l'amènent rapidement à soupçonner le médecin légiste du meurtre de sa femme…

À vous de juger !

Spécialiste du fait judiciaire versant documentaire – notamment avec Les disparus de Mourmelon (2005) et la série Justice à Vegas diffusée par ARTE en 2012 –, Rémy Burkel dépeint le destin d'un homme pris dans l'engrenage de l'accusation. Face à Camille Japy, qui campe une capitaine de plus en plus obsédée par l'affaire, Philippe Torreton préserve toute l'ambiguïté de son personnage. À la fois fils fragile sous la coupe autoritaire d'un père raciste et intransigeant, papa aimant et homme d'une froideur inquiétante, Paul Villers déconcerte. Son comportement étrange en fait-il un coupable ? Ou constitue-t-il une réaction naturelle face à une accusation ? Confortée par un faisceau d'indices, la capitaine enverra Paul Villers aux Assises. Un procès à retrouver sur le Web, où les internautes sont invités à se faire leur intime conviction.

Avec : Philippe Torreton (Paul Villers), Marie Bäumer (Manon Villers), Camille Japy (Judith Lebrun), Faouzi Bensaïdi (Hedi Himer)

Commenter cet article