TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mercredi 27 novembre 2013 à 22 heures 45, un volet de la série documentaire "L'Europe des écrivains".

L-Espagne-de-Juan-Goytisolo--Manuel-Rivas-et-Bernardo-Atx.jpg
© Les Films d'Ici


L’Espagne de Juan Goytisolo, Manuel Rivas et Bernardo Atxaga


Des fantômes du franquisme aux incertitudes de la crise, un portrait émouvant et critique de l'Espagne par trois farouches ennemis de son nationalisme.


L’aîné, Juan Goytisolo, installé à Marrakech depuis quatorze ans, a très tôt "choisi l’exil comme mode de vie", révolté dès l’enfance contre les mensonges du franquisme. Ce Catalan aime à dire que sa seule patrie est la langue castillane. Ses cadets, Bernardo Atxaga et Manuel Rivas, enracinés dans des cultures alors interdites d’expression, au Pays basque et en Galice, étaient proches de leurs 20 ans quand le vieux dictateur s’en est allé. Tous trois ont en partage une farouche détestation de cette Espagne "enchaînée" par le nationalisme, la religion, la peur, si longtemps "confisquée" à son peuple, ou plutôt à ses peuples si divers. Et chacun, avec une éloquence pleine d’émotion, évoque les fantômes et les démons que l’ère de la transition a cru pouvoir oublier, pour tenter d’esquisser ce que pourrait être une identité libérée de leurs ombres, tissée d’exils successifs et de métissages.

Face à eux, la cinéaste Carmen Castillo, qui elle aussi, au Chili, a combattu une dictature qu’elle ne cesse d’interroger, évoque les figures de Federico Garcia Lorca et de Goya, juxtapose des séquences d’archives, des extraits de films ou des reportages sur le vif toujours signifiants, des images toujours fortes, de la grâce d’une danse de rue improvisée par des enfants de jadis à des manifestations d’aujourd’hui, réunissant ici les "Indignados", là des nostalgiques du franquisme.

Commenter cet article