TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, lundi 17 mars 2014 à 23 heures 00, le film réalisé par Terrence Malick "La balade sauvage".

La-balade-sauvage.jpg

© Warner Bros.


Dans le Dakota du Sud, la cavale sanglante de Kit et Holly, 25 et 15 ans, deux êtres un peu perdus mais épris l'un de l'autre. Coup d’essai, coup de maître : le premier film de Terrence Malick fait naître un univers d’une beauté singulière. Jamais il n’esthétise la violence, et ne cherche pas à expliquer le comportement de ses héros. Avec les sublimes Martin Sheen et Sissy Spacek.


Quand Kit et Holly, 25 et 15 ans, se rencontrent, elle s’exerce avec son bâton de majorette et lui vient d’envoyer balader son job d’éboueur. Avant ce garçon qui ressemble à James Dean, la gamine, nouvelle venue dans ce bled endormi du Dakota du Sud, n’a jamais attiré l’attention de personne. Bientôt, les voilà amoureux, à la grande fureur du père de Holly, qui tue le chien de sa fille pour lui apprendre à choisir ses fréquentations. Comme il leur interdit de partir ensemble, Kit le tue à son tour. Le couple fuit en voiture dans une course sanglante, avec toute la police de l’État à ses trousses. "Il voulait mourir avec moi et je rêvais de me perdre pour toujours dans ses bras…" Avec un décalage irréel, la voix rêveuse de Holly, celle d’une petite fille qui aurait lu trop de romans à l’eau de rose, retrace en off cette histoire d’amour et de mort.

Sensualité

Célébrant la nature avec une sensualité élégiaque, captant le temps qui passe et le frisson d’émotions indicibles, le débutant Terrence Malick installe d’emblée la singulière beauté de son univers. Jamais il n’esthétise la violence, et il ne cherche pas non plus à expliquer, à défendre ou à condamner le comportement de ses héros. S’il s’inspire de faits réels, c’est pour atteindre une autre réalité, comme s’il cherchait à capturer l’âme éphémère des êtres et des choses à travers les moments qui se succèdent : un lever de soleil à travers les herbes hautes, un slow aux pieds nus sur une chanson de Nat King Cole, un corps qui s’effondre sur le sol. Il fait ainsi ressentir ce que la cavale de Kit et Holly recèle d’intimement humain : le désir aveugle de bonheur, la solitude, la perte.

Avec : Martin Sheen, Sissi Spacek, Warren Oates, John Carter, Ramon Bieri

Commenter cet article