TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, dans la nuit du lundi 28 au mardi 29 avril 2014 à 00 heure 15, le film réalisé par Jean Epstein "La chute de la maison Usher".

La-chute-de-la-maison-Usher.jpg


Inquiet de l'état de santé de son épouse, Roderick Usher appelle un de ses amis au secours... Adapté d'une nouvelle d'Edgar Allan Poe, ce chef-d'oeuvre d'angoisse et d'onirisme signé Jean Epstein est diffusé sur ARTE dans une version restaurée inédite.


Inquiet de l'état de santé de son épouse, Madeleine, Roderick Usher appelle un de ses amis au secours. Allan débarque alors dans la vieille bâtisse, où règne une atmosphère des plus mystérieuses : le maître de maison peint avec acharnement le portrait de sa bien-aimée tandis que cette dernière s'épuise peu à peu. Madeleine finit par s'éteindre mais Roderick nie la situation et refuse de clouer le cercueil…

Onirisme

« La chute de la maison Usher marque la fin de la première vague d'avant-garde française et le début de l'indépendance d'Epstein. […] Caligarisme épuré, symbolisme, romantisme, les rattachements à l'histoire des arts ne manquent pas, jusqu'à la littérature fantastique. L'hommage et le détournement du texte d'Edgar Allan Poe est splendide, à portée égale de l'étude de Claude Debussy. […] La chute de la maison Usher exulte une maîtrise du montage et du rythme, où les effets de vitesse et de mouvement jouent un rôle au même titre que les acteurs, la surprise de l’orthochromatique (émulsion photographique noir et blanc dont la sensibilité chromatique comprend le violet, le bleu, le vert et le jaune […]) magnifiée par le travail d'Alphonse Gibory, chef-opérateur du film, très réputé dans les années vingt pour sa participation à des films novateurs (comme Fièvre de Delluc ou La fille de l’eau de Renoir). Tout est inversé, seule fidélité au texte initial : les repères naturels de la perception sont brouillés, l'onirisme est partout, comme au cœur d'un pastel d'Odilon Redon. » (Émilie Cauquie, La Cinémathèque française)

Avec : Jean Debucourt (Sir Roderick Usher), Marguerite Gance (Madelaine Usher), Charles Lamy (Allan), Fournez-Goffard (Médecin)

Commenter cet article