TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, samedi 19 avril 2014 à 20 heures 50, le documentaire réalisé par Charles-Antoine de Rouvre et Jérôme Scemla "La France entre ciel et mer".

La-France-entre-ciel-et-mer.jpg

© Gedeon Programmes


De Calais à Bonifacio, une étonnante balade onirique à vol d’oiseau le long du littoral français. Cap du bout du monde ou port tentaculaire, fragile falaise calcaire ou puissant massif plongeant dans la mer : sur quelque 5 500 kilomètres, les côtes françaises dévoilent une infinie variété de formes, de couleurs et d'aménagements.


Cap du bout du monde ou port tentaculaire, fragile falaise calcaire ou puissant massif plongeant dans la mer... : sur quelque 5 500 kilomètres, les côtes françaises dévoilent une infinie variété de formes, de couleurs et d’aménagements. Embarquement immédiat pour un voyage extraordinaire.

Les beautés du littoral

"L'objectif était de faire un film qui soit un vrai spectacle, raconte Charles-Antoine de Rouvre, coréalisateur de La France entre ciel et mer. Je voulais montrer que les côtes d’un pays peuvent raconter son histoire, géographique, sociologique, culturelle, géologique. Durant le tournage, j’ai moi-même été fasciné par la diversité des côtes françaises ; le panorama change en permanence. Malgré tout, il y a des paysages que l’on retrouve du nord au sud : les falaises de craie de Bonifacio, en Corse, font écho aux falaises d’Étretat, en Normandie ; les roches rouges du nord-ouest de la Corse, vers Scandola, rappellent les paysages de la Côte d’Azur entre Fréjus et Saint-Raphaël." Tous ces sites attirent l’œil, racontent une histoire, suscitent une émotion. Certains ne paraissent pas plus gros qu’une tête d’épingle sur une carte ; d’autres s’étirent sur plusieurs dizaines de kilomètres. Et si le voyage privilégie les espaces sauvages, c’est qu’ils sont devenus une exception littorale. Un voyage "géo-graphique", magique et onirique au fil de cette frontière toujours insolite entre ciel et mer : la côte.

Commenter cet article