TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, samedi 29 mars 2014 à 20 heures 50, le documentaire réalisé par Gisela Graichen et Peter Prestel "La route de l'ambre".

La-route-de-l-ambre.jpg

© Stephan Zengerle


Quelle route empruntait l'ambre retrouvé dans les tombes des pharaons ? Venait-il de la Baltique ? Enquête archéologique sur l'étrange cheminement d'une précieuse résine, appelée "l’or de la mer" ou "larmes des dieux".


Appelé "l’or de la mer" ou "larmes des dieux", l’ambre est un curieux matériau. Il peut se brûler, se charger d’électricité statique et conserver pendant des millions d’années les éléments inclus lors de son processus de fossilisation. Les Anciens lui attribuaient des vertus magiques et le considéraient comme un cadeau royal. Les tombes des souverains d’Égypte, de Syrie ou de Grèce contenaient de nombreux objets précieux travaillés à partir de cette résine fossile. Mais d’où venait-elle ? Des recherches récentes révèlent l’empreinte chimique de l’ambre et précisent son origine : la mer Baltique. Une route de l’ambre devait donc relier les deux extrémités du monde connu à cette époque : les bords riants du Nil et les rives tempétueuses du Nord. Mais par où passait cette voie disparue ? De récentes fouilles semblent confirmer qu'elle traversait, entre autres, la Bavière, plus précisément Bernstorf où des archéologues ont mis au jour un sceau fait en ambre de la Baltique et en or des mines d’Égypte. Il représente d'ailleurs un visage gravé qui pourrait être la réplique du fameux masque d’or d’Agamemnon retrouvé à Mycènes.

Commenter cet article