TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, vendredi 23 mai 2014 à 20 heures 50, le téléfilm réalisé par Saara Saarela "La Vénitienne".

La-Venitienne.jpg

© Bernard Barbereau


Un policier franc-tireur enquête sur le meurtre d'une ancienne résistante qui se transforme en affaire d'État. Un thriller habile sur fond de magouilles politiques, avec l'impeccable Thierry Frémont, et le regretté Laurent Terzieff, dans l'un de ses derniers rôles.


Paris. Une bourgeoise octogénaire est assassinée chez elle, après avoir reçu des photos anthropométriques datant des années 1940. La signature de l'assassin laisse penser que ce meurtre a trait au passé de résistante communiste de la victime. Le commandant Masselot, aux prises avec la police des polices pour avoir couvert un collègue, est chargé de l'enquête. Rapidement, il est sommé par sa hiérarchie de clore l'affaire, alors que des liens apparaissent entre cet assassinat et une affaire très médiatisée de rétrocommissions sur des ventes d'armes dans laquelle est mouillé un ancien ministre.

Une affaire d'État

Difficile de ne pas faire le rapprochement entre l'épineuse affaire dans laquelle le commandant Masselot met les pieds et l'imbroglio politico-judiciaire des frégates de Taïwan. À l'opacité d'une enquête policière dans les arcanes du pouvoir, La Vénitienne rajoute l'épaisseur historique de l'époque trouble qu'a été la résistance pendant l'occupation allemande. Des actions violentes glorifiées aux règlements de comptes étouffés à la Libération, ce téléfilm montre les rouages d'un système prêt à tout pour protéger la sacrosainte raison d'État. Sa force est d'avoir su rendre crédible l'image du flic seul contre tous, en mettant en scène un anti-héros intègre mais qui finira par rentrer dans le rang. La prestation de Thierry Frémont est magistrale, justement récompensée par un prix d'interprétation au Festival de La Rochelle 2010. Soutenu par des dialogues bien écrits, l'acteur campe un flic un peu rustre mais bourré de principes, pris entre une vie de famille à la dérive et une lourde enquête, en forme de cadeau empoisonné. À noter la présence dans l'un de ses derniers rôles de Laurent Terzieff, immense acteur, décédé en juillet 2010.

Avec : Thierry Frémont (Masselot), Laurent Terzieff (Lectoure), Hélène Seuzaret (Martine), Catherine Samie (Maryvonne), Lasse Pöysti (Nathan Burstein), Laurent Bateau (Froment), André Marcon (Le chef de la Crim'), Hélène de Saint Père (Brigitte Masselot)

Commenter cet article