TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, vendredi 09 mai 2014 à 20 heures 50, le téléfilm réalisé par Myriam Boyer "La vie devant soi".

La-vie-devant-soi.jpg

© Cinétévé


Belleville, 1975. Madame Rosa, ancienne "respectueuse" (prostituée) et rescapée d'Auschwitz, a ouvert à Paris "une pension sans famille pour les gosses qui sont nés de travers", autrement dit une maison clandestine où les filles de la rue abandonnent plus ou moins leurs rejetons.


Belleville, 1975. Madame Rosa, ancienne « respectueuse »(prostituée) et rescapée d'Auschwitz, a ouvert à Paris « une pension sans famille pour les gosses qui sont nés de travers », autrement dit une maison clandestine où les filles de la rue abandonnent plus ou moins leurs rejetons. Débrouillard et sensible, Momo, l'un de ses pensionnaires, l'aide dans ses tâches quotidiennes. Dans ce film, il raconte son amour pour cette maman, la seule qu'il lui reste.

Une fable extraordinaire

Après avoir triomphé pendant trois ans au théâtre dans le rôle de Mme Rosa (qui lui a valu le Molière de la meilleure comédienne en 2008), Myriam Boyer a réalisé elle-même cette adaptation de « La vie devant soi ». Du roman de Romain Gary (publié sous le nom d'Émile Ajar), Prix Goncourt 1975, elle a tiré un très joli conte. « Je voulais moins raconter Mme Rosa, que remettre au cœur du film l'esprit du roman et cette histoire de Belleville, imprégnée de tolérance. C'est un milieu que j'aime et que je crois savoir raconter, puisque j'en viens. S'il est souvent un peu vu d'en haut, je veux, quant à moi, le prendre de l'intérieur et des tripes. J'ai habité Belleville dans ces années-là et c'était vraiment comme ça, un mélange harmonieux. Personne, alors, ne songeait à parler d'intégration. Mais le plus terrible, c'est que trente ans après, les mêmes questions demeurent. Pour moi, La vie devant soi est une fable extraordinaire sur l'humanité, la vieillesse, la maladie et la mort. Romain Gary n'essaie pas de donner de réponses, mais il a l'âge de s'interroger, comme Mme Rosa.»

Avec : Myriam Boyer (Madame Rosa), Julien Soster (Momo), Eddie Rahaingo (Madame Lola), Jude Butel (Moïse), Hassane Gassama (Banania), Ousseynou Gassama (Banania), Mathieu Grimbert-Atof (Michel), Yves Manela (Dr. Katz)

Commenter cet article