TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, lundi 16 septembre 2013 à 22 heures 25, le film réalisé par Jean-Paul Salomé "Le caméléon".

Le-cameleon.jpg

© Chameleon Films


Espagne, 2000. Un jeune homme sort de son mutisme. Il dit s'appeler Nicholas Mark Randall, être américain et avoir été enlevé quatre ans plus tôt par les membres d'une secte... Adaptée d'un fait divers, l'histoire d'un adulte qui usurpe l'identité d'enfants disparus. Troublant.


Espagne, 2000. Un jeune homme sort de son mutisme. Il dit s’appeler Nicholas Mark Randall, être américain et avoir été enlevé quatre ans plus tôt par les membres d’une secte. À la surprise de la police espagnole qui le soupçonne d’être un imposteur récidiviste, sa sœur vient le chercher et le ramène aux États-Unis, en Louisiane, où sa famille semble le reconnaître. Les récits des médias locaux sur ce retour miraculeux alertent le FBI, dont l’agent Jennifer Johnson, qui s’interroge de plus en plus sur la véritable identité de Nicholas et l’attitude surprenante de la famille...

Sombre Louisiane

"Il [Jean-Paul Salomé] filme un épisode de la vie de l’homme caméléon, celui qui défraya la chronique dans les années 2000 pour avoir usurpé des dizaines d’identités adolescentes jusqu’à ses 30 ans, allant jusqu’à s’insinuer au cœur d’une famille texane dont l’enfant avait disparu quelques années auparavant. C’est justement sur cet incident que Salomé et sa coscénariste Natalie Carter se sont arrêtés pour relater leur propre vision romancée. Au-delà du thriller, avec des enjeux dramatiques sombres et pervers, Salomé préfère développer tout le contexte d’une affaire où Bourdin * n’est pas forcément le plus trouble des protagonistes. Avec une acuité psychologique qui dépasse largement la complexité du personnage central, Salomé livre surtout un beau film social sur l’Amérique des miséreux, ceux des trailer parks de Baton Rouge, en Louisiane, rongés par l’alcool et empoisonnés par la drogue. Le jeune Frédéric Bourdin, au sein de sa nouvelle famille d’adoption […] devient alors le miroir brisé d’enjeux familiaux malsains, filmé avec un joli sens du cadrage et beaucoup de recul par une caméra qui a gardé en mémoire toute l’histoire du naturalisme pictural américain." (Frédéric Mignard, avoir-alire.com)

Avec : Marc-André Grondin, Famke Janssen, Emilie de Ravin, Ellen Barkin, Tory Kittles, Brian Geraghty, Nick Stahl

Commenter cet article