TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, lundi 03 février 2014 à 22 heures 20, le film réalisé par Helmut Käutner "Le Capitaine de Köpenick".

Le-Capitaine-de-Kopenick.jpg

© ARD/Degeto


À sa sortie de prison, Wilhelm Voigt est confronté à une situation kafkaïenne : pas de papiers donc pas de travail, mais sans travail, pas de papiers ! Une histoire vraie ridiculisant l'administration prussienne, avec Heinz Rühmann, l'un des acteurs allemands les plus populaires du XXe siècle.


Wilhelm Voigt a passé plusieurs années derrière les barreaux pour des délits mineurs. Durant sa détention, il a appris le métier de cordonnier, tout en dévorant des ouvrages sur les uniformes et le génie militaire. À sa sortie de prison, il est confronté à une situation kafkaïenne : pas de papiers donc pas de travail, mais sans travail, pas de papiers ! Déguisé en capitaine, avec l’aide de soldats, il occupe alors l’hôtel de ville de Berlin-Köpenick, arrête le maire et s’empare de la caisse municipale.

Bon enfant

Le capitaine de Köpenick fut un immense succès, dû à la fois à la popularité de son acteur principal et de l’histoire qu’il raconte. Wilhelm Voigt a bel et bien existé. En 1906, cet artisan et repris de justice a été l’auteur du coup de force décrit dans le film. Ce fait divers a beaucoup fait rire en Allemagne et même à l’étranger, car il se moquait de l'uniforme prussien et de l'esprit de soumission régnant sous Guillaume II. Il a donné lieu à non moins de onze films, cinq pièces radiophoniques, des sketchs de cabaret et quantité d’ouvrages célébrant l’esprit de rébellion bon enfant d’un petit malfrat futé – dont les Mémoires de l'intéressé, publiées en 1909 et encore rééditées en 2006 ! Écrite en 1930, la pièce de Carl Zuckmayer qui sert de base à la version de Käutner figure régulièrement au répertoire des scènes allemandes.

Avec : Heinz Rühmann, Hannelore Schroth, Martin Held, Erich Schellow, Willy A. Kleinau, Leonard Steckel, Walter Giller, Otto Wernicke, Wolfgang Neuss, Reinhard Kolldehoff, Siegfreid Lowitz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article