TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, à partir du 05 mai 2014, la série documentaire "Le Grand Nord en 30 jours".

Le-Grand-Nord-en-30-jours.jpg


De Mourmansk au détroit de Béring, un périple de 6 000 km à la découverte des côtes de l'océan Arctique et du nord de la Russie.


Lundi 05 mai 2014 à 18 heures 15 - La Péninsule de Kola, Mourmansk

Le voyage débute à Mourmansk, le plus grand port sur l’océan glacial Arctique. Ville Haapasalo rencontre le capitaine Alexander Barinov, qui a sillonné pendant des décennies l’océan Arctique sur un brise-glace nucléaire. Puis il découvre les joies de la moto avec l’homme d’affaires Alexander Plaksounov, qui l’emmène faire le tour de la ville sur son engin. Leur circuit s’achève dans une villa où Plaksounov et ses amis évoquent les nouvelles perspectives qu’offrent le transport de marchandises via l’océan Arctique. De leur côté, les militants écologistes Tatyana et Ilya font part de leurs inquiétudes. Le deuxième jour, Ville se rend sur les terres sacrées des Sami. À Lovozero et Seidozero, les paysages sont d’une beauté à couper le souffle…


Lundi 05 mai 2014 à 19 heures 00 - La mer Blanche, les îles Solovski

Dans ce deuxième épisode, Ville Haapasalo découvre les îles Solovki, qui abritaient un camp de travail forcé. Il se fait raconter l'histoire de l'archipel et du monastère de Solovetski par le père Ianouari, et assiste à un office religieux orthodoxe. Le photographe Youri Brodsky a un tout autre point de vue sur l'archipel. Il décrit le fonctionnement du goulag, auquel les moines étaient associés. Au total, des dizaines de milliers de personnes ont péri durant leur internement dans ces camps de travail. En plus du monastère, le site abrite d’antiques labyrinthes de pierre et d'étonnantes formations rocheuses. Sur l’île de Zayatsk, un guide local raconte à Ville de fascinantes anecdotes sur les sanctuaires et les rites païens.


Mardi 06 mai 2014 à 18 heures 15 - La Mer Blanche, l'île de Letnyaya Zolotitsa

À l’aube du cinquième jour, Ville Haapasalo part à la rencontre d’un couple qui vit dans le phare de l’île de Letnyaya Zolotitsa. Il accompagne Natasha et Alexandr en mer et plonge dans l’eau glacée pour récolter des algues brunes, que l’on appelle ici "ceinture de mer". Le Finlandais cuisine ensuite les algues, qu’il agrémente de fromage à pâte persillée et de chocolat. Après ces péripéties, Ville visite le village de Letnyaya Zolotitsa, fondé il y a 600 ans par les Pomors, des colons russes. Le lendemain, il se rend sur le site de Severodvinsk, ancien camp de travail longtemps qui abrite un immense chantier naval…


Mardi 06 mai 2014 à 19 heures 00 - Péninsule de Kanine, Choïna

Dans ce nouvel épisode, Ville Haapasalo arrive à Choïna, une localité complètement envahie par le sable. Les habitants sont obligés constamment de déblayer devant chez eux. La nuit, il vaut mieux ne pas fermer la porte d’entrée car on risque de ne plus pouvoir l’ouvrir le lendemain matin. Après un arrêt à Mezen, où l’amplitude entre marée haute et marée basse peut atteindre 10 mètres, Ville traverse le massif de l’Oural et arrive en Sibérie. Il participe à une cérémonie organisée par des Nenets à Salekhard, la seule ville au monde située exactement sur le cercle arctique. Salekhard est rconnue pour son mammouth fossilisé, baptisé Lyuba. Ce bébé a été découvert il y a quelques années dans un état de conservation incroyable. On peut le voir aujourd’hui au musée de la ville.


Mercredi 07 mai 2014 à 18 heures 15 - La Péninsule de Lamal, la Nénétsie

Dans cet épisode, Ville Haapasalo emprunte la seule ligne de chemin de fer de la péninsule de Lamal, aux côtés des ouvriers de Gazprom qui se rendent sur les gisements de gaz naturel. La voie ferrée a été construite sur le permafrost afin de desservir les champs gaziers. La péninsule de Lamal, baignée par l’océan Arctique, est la patrie des Nenets. Ces nomades possèdent des milliers de rennes et continuent de vivre comme leurs ancêtres. Jusqu’ici, le chemin de fer et les pipelines n’ont pas bouleversé leur mode de vie traditionnel. Ville Haapasalo veille avec eux sur un troupeau de rennes, cuisine une spécialité locale, le plov, et participe à la migration d’une famille en compagnie de plusieurs milliers de rennes.


Mercredi 07 mai 2014 à 19 heures 00 - La Péninsule de Taïmyr, Norilsk

La péninsule de Taïmyr. La prospère cité industrielle de Norilsk passe pour l’une des villes les plus polluées au monde et les étrangers doivent obtenir un permis spécial pour y accéder. Ville Haapasalo visite la cité, qui était à l’origine un camp de travail, et descend dans une mine de nickel, à 1300 m de profondeur. Il rencontre également des défenseurs de l’environnement, parmi lesquels Vladimir Larin, un enseignant-chercheur qui a consacré sa vie à la réserve naturelle de Putorana, toute proche, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.


Jeudi 08 mai 2014 à 18 heures 15 - Le fleuve Iénisseï, Doudinka

Ville Haapasalo poursuit son aventure en se rendant à Doudinka, port situé à l’embouchure du fleuve Ienisseï. Le jeune capitaine Slava lui fait visiter le port et lui passe même les commandes de son bateau pilote. Mais conduire une embarcation bimoteur n’est vraiment pas un jeu d’enfant ! Ville fait ensuite la connaissance d'un couple de pêcheurs Nganassan, un peuple autochtone du Taïmyr, puis assiste à une étrange performance musicale mêlant un instrument traditionnel nganassan et du beatboxing. Alors qu'il s'apprête à partir pour la Yakoutie, une tempête cloue son avion au sol…


Jeudi 08 mai 2014 à 19 heures 00 - La Yakoutie, Tiksi

Ville Haapasalo attend que la tempête se calme pour se rendre à Tiksi. Pendant cette attente forcée à Iakoutsk, il se familiarise avec la culture locale et rencontre deux chamans. Le premier lui semble être un charlatan, mais le second lui inspire confiance et Ville se lance avec lui dans une expérience spirituelle. Le ciel s’éclaircit à Tiksi, et le vol d’un millier de kilomètres vers le nord se passe sans encombre. Ce port, situé à proximité d’un bras du delta de la Léna, souffre de l’exode. Il y a deux ans, beaucoup d’habitants sont morts de froid parce le chauffage est tombé en panne pendant les trois semaines où les températures sont descendues à – 50° C…


Vendredi 09 mai 2014 à 18 heures 15 - La Tchoukotka, Lorino

Ville Haapasalo arrive en Tchoukotka, le district autonome le plus oriental de Russie. Aucun touriste n’atterrit là par hasard. En Tchoukotka, les autorisations d’entrée sont délivrées au compte-gouttes, comme sur toute la bande côtière. À l’instar des régions à l’est de l’Oural, la Tchoukotka ne possède pas de réseau routier. Les vols en avion sont tributaires de la météo. Or la Tchoukotka est plongée dans le brouillard trois cents jours par an. Les façades des maisons arborent des couleurs vives pour être visibles par temps de brouillard ou de neige. Ville rencontre d’abord Irina qui a la tâche ingrate de promouvoir le tourisme local, puis des pêcheurs qui vivent de la mer ainsi que de la chasse à la baleine et au morse.


Vendredi 09 mai 2014 à 19 heures 00 - Le Détroit de Béring, cap Dejnev

Dans le petit village de Nynyamo, Ville Haapasalo participe à une chasse au morse. La mer est démontée et les chasseurs rentrent bredouilles. Ville a malgré tout l’occasion de goûter de la viande de morse, parce que les Tchouktches en ont toujours en réserve. Ils creusent des trous dans le permafrost pour la congeler. Cette méthode transmise de génération en génération leur permet de manger de la viande tout au long de l’année. Le dernier trajet devait être effectué en hélicoptère, mais la météo ne le permet pas. Ville ne s’avoue pas vaincu et, à force de parlementer, il obtient… un char d’assaut. Le trajet n’est pas des plus confortables, mais il arrive finalement au cap Dejnev, qui donne sur le détroit de Béring. De l’autre côté du cap se dessinent les cotes de l’Alaska.

Commenter cet article