TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, jeudi 19 décembre 2013 à 23 heures 40, le documentaire réalisé par Lilly Engel et Philipp Fleischmann "Le monde est un village".

Le-monde-est-un-village.jpg

© Philipp Fleischmann


La théorie dite des "six degrés de séparation' affirme que deux individus dans le monde sont forcément liés l'un à l'autre par un réseau de six relations personnelles. Avec cette théorie comme point de départ, la réalisatrice Lilly Engel parcourt le monde en quête des individus qui seraient liées à elle par leur réseau personnel. Un voyage singulier.


Une équipe de tournage est envoyée de par le monde, à la recherche de Lilly Engel, réalisatrice allemande forcément inconnue de quelqu’un comme Brahim, nomade marocain, qui prévient d’emblée : "On ne peut trouver quelqu’un que si Dieu le veut", mais qui promet d’interroger des personnes de sa connaissance susceptibles d’en savoir davantage. La même quête se poursuit en Australie, aux États-Unis, au Vanuatu et donne lieu à des rencontres inattendues et à des échanges inédits. Point de départ : la théorie dite des "six degrés de séparation", qui affirme que deux individus dans le monde sont forcément liés l'un à l'autre par un réseau de six relations personnelles.

La seule interdiction, c’est l’utilisation d’Internet. Les instantanés tracent peu à peu des biographies complètes, reliées au fur et à mesure du tournage par un fil rouge qui court tout autour de la planète. Eddy Davis, le leader du jazz-band de Woody Allen, retrouve ainsi Pete York, le batteur de Helge Schneider avec qui il avait joué voici plus de dix ans à Berlin et qu’il avait perdu de vue depuis. Mais qui mènera l’équipe jusqu’à Lilly Engel ?

Commenter cet article