TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, samedi 16 novembre 2013 à 22 heures 15, le documentaire réalisé par Paolo Santoni "Le monde selon Christophe Colomb".

Le-monde-selon-Christophe-Colomb.jpg

© Agat Films & Cie


Comment, en quatre expéditions, Christophe Colomb a redessiné la carte du monde, le faisant basculer du Moyen Âge à la Renaissance. Retour minutieux sur la découverte inopinée de l'Amérique.


Jusque-là, on pensait la Terre constituée de trois continents : l’Europe, l’Afrique et l’Asie. Mais un navigateur opiniâtre d’origine génoise allait commencer à redessiner la carte du monde à partir de 1492. Convaincu que la Terre s’arrête avec la Chine, Christophe Colomb entreprend alors pour la première fois d’atteindre ce pays par l’Ouest. Aux commandes de trois caravelles armées par les souverains Ferdinand et Isabelle d’Espagne, cet admirateur de Marco Polo et de Jean de Mandeville, l’auteur du Livre des merveilles du monde, lève l’ancre le 30 août de cette année-là, bientôt poussé par les alizés.

La grandeur de l'échec

Une décennie, quatre voyages et nombre d’erreurs plus tard, porté par une indéfectible foi en Dieu qui lui vaut de penser qu’il a atteint le Paradis terrestre, ce marin d’exception bouleverse la cartographie héritée de Ptolémée. Car c’est dans son acharnement à ouvrir une nouvelle route commerciale vers la Chine et les Indes – et à échouer –, qu’il atteint le Nouveau Monde, s’obstinant à penser qu’il débarque à Cipango, le Japon évoqué par Marco Polo, quand il accoste à Cuba. À travers une riche iconographie (cartes et atlas anciens), les éclairages d’historiens, des extraits de ses écrits et le témoignage du navigateur Marc Thiercelin, le film retrace avec précision ses quatre périples, en quête d’épices et d’or pour l’Europe. S’il est écrit Terra incognita sur les cartes qu’il complète, il meurt en 1506, sans réaliser son rêve de rejoindre l’Asie par l’Ouest. Ce n'est qu'après sa mort que le continent sur lequel il a débarqué sera considéré comme le Nouveau monde. Entre-temps, le Moyen Âge aura laissé place à la Renaissance.

Commenter cet article