TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, à partir du 09 septembre 2013, du lundi au vendredi à 19 heures 00, la série documentaire "Les coups de coeur de Sarah Wiener".

Les-coups-de-coeur-de-Sarah-Wiener.jpg

© zero one film


La chef autrichienne Sarah Wiener est de retour pour un tour d'Europe gastronomique en dix étapes. Dans le golfe de Naples, elle est attendue par les Giordano, qui affirment produire les meilleures tomates du monde : les pomodori de Corbara.


Lundi 09 septembre 2013 à 19 heures 00 - Les tomates du Vésuve

Sarah Wiener sillonne l’Europe à la recherche des ingrédients les plus savoureux et de leurs producteurs. Dans le golfe de Naples, elle est attendue par les Giordano, qui affirment produire les meilleures tomates du monde : les pomodori de Corbara. La famille possède 8 000 pieds, tous plantés à la main. Le secret de leur goût unique : la tere volcanique du Vésuve. Sarah termine son escapade italienne en passant aux fourneaux pour mitonner des aubergines farcies et du pain roulé, avec des tomates fraîches et en purée.


Mardi 10 septembre 2013 à 19 heures 00 - Le pain de Bavière

Sarah Wiener se rend en Bavière pour découvrir les secrets de fabrication du pain local. Dans la ferme biologique de la famille Troll, elle participe à la moisson et au battage du blé puis conditionne des ballots de paille. Sarah prend ensuite conseil auprès du chef Christian Birnkammer pour cuisiner différentes variétés de blé : le petit épeautre, le kamut et le froment. De retour à la ferme, elle concocte un dessert surprise : une savoureuse pâte levée agrémentée de raisins secs, de noix et de quetsches.


Mercredi 11 septembre 2013 à 19 heures 00 - Les pommes du Semmering

Sarah Wiener sillonne l’Europe à la recherche des ingrédients les plus savoureux et de leurs producteurs. Dans le Semmering, en Autriche, elle visite la ferme biologique des Schneidhofer, qui élèvent des moutons et cultivent des pommes. Pas moins de trente variétés aux noms aussi insolites que Brünnerling, Schafnase (nez de mouton) et Lederrenette (reinette de cuir) poussent dans leurs vergers. Après avoir dégusté les produits de la ferme (cidre, liqueurs, fromages de brebis...), Sarah Wiener passe ensuite en cuisine pour préparer un strudel et une soupe aux pommes.


Jeudi 12 septembre 2013 à 19 heures 00 - Le lait de Transylvanie

Sarah Wiener sillonne l’Europe à la recherche des ingrédients les plus savoureux et de leurs producteurs. En Transsylvanie, elle rencontre la famille Schuster, qui produit du fromage, du beurre et de la crème. La grande fierté de Willi Schuster est de posséder une vache Mokanizca, une ancienne race bovine quasi disparue. Avec les produits de la ferme familiale, Sarah prépare un plat de pâtes piquantes au fromage blanc et un délicieux strudel à la crème.


Vendredi 13 septembre 2013 à 19 heures 00 - La poule gasconne

Sarah Wiener voyage au pays des mousquetaires, à la découverte de la poule gasconne. Elle se rend à Puydarrieux, où Sophie Deffis et Laurent Bonnin exploitent une ferme bio qui compte 300 porcs noirs de Bigorre et 800 poules gasconnes, de couleur noire elles aussi. Les techniques d’élevage sont très strictes : dès lors qu’une poule a une plume blanche, elle est exclue. Pour leur repas d’adieu, sur une idée du chef Philippe Piton, Sarah Wiener prépare une poule cuite en croûte de pain. Et pour le dessert, des crêpes au fromage blanc gratinées.


Lundi 16 septembre 2013 à 19 heures 00 - L'huile d'olive crétoise

Direction la Crète pour découvrir comment fabriquer une bonne huile d’olive. Sarah Wiener visite l'exploitation de Manolis Koutoulakis, où elle découvre comment choisir les meilleures olives, à conserver dans une saumure au citron, puis assiste au ramassage des fruits, réalisé au moyen de machines modernes qui secouent les branches des oliviers. Sarah se délecte ensuite du nectar le plus goûteux et le plus coûteux du fruit : l'huile d'olive extra-vierge, avant de préparer un poulet mijoté aux olives confites.


Mardi 17 septembre 2013 à 19 heures 00 - Le cabillaud des îles Lofoten

Aujourd'hui, Sarah Wiener part à la pêche au cabillaud à bord du chalutier de Børge Iversen, dans l’archipel norvégien des Lofoten, non loin du cercle polaire. Une fois pêché, le skrei, comme on l'appelle en norvégien, est séché au grand air avant d'être transformé en lutefisk, à l'issue d'un processus long et complexe de trempage. Cette spécialité typiquement norvégienne est servie avec des pommes de terre, des petits pois et des carottes, ainsi que du bacon. Pour le dernier repas chez les Iversen, Sarah prépare une salade de cabillaud avec pommes de terre, oignons, concombres et betteraves, nappée d'une sauce au yaourt et à l’aneth.


Mercredi 18 septembre 2013 à 19 heures 00 - Le mouton de Haute-Provence

Sarah Wiener se rend dans les alpages des Alpes-de-Haute-Provence où elle rencontre Arlette Martin, une bergère à la tête d’un troupeau de neuf cents brebis et vingt chèvres. Après avoir nourri les bêtes, Sarah assiste à la capture des moutons dans les alpages avant de s’essayer à l'exercice délicat de la tonte des ovins, dont la laine était autrefois très prisée. Dans le village voisin de Puimichel, Sarah rend visite au grand chef cuisinier Michael Giai, passé maître dans l'art de cuisiner la viande d'agneau, ingrédient incontournable de la cuisine provençale. Pour son repas d’adieu, Sarah prépare une poitrine d’agneau farcie aux blettes et aux pignons de pin, qui a mijoté sur un lit de haricots blancs et de tomates.


Jeudi 19 septembre 2013 à 19 heures 00 - Le miel de Souabe

Sarah Wiener se met en quête du meilleur miel dans le Bade-Wurtemberg, en Allemagne. Elle part à la rencontre de Norbert Poeplau, apiculteur à Rosenfeld, et découvre le monde fascinant des abeilles en sa compagnie. Pour leur dernier repas, la chef autrichienne concocte des petites douceurs : des cerises de la région fourrées avec de la pâte d'amande, cuites dans une pâte à beignet puis nappées d’un coulis de miel au vin blanc.


Vendredi 20 septembre 2013 à 19 heures 00 - La pomme de terre de Styrie

Sarah Wiener nous emmène en Styrie, région du sud de l’Autriche. À Gleisdorf, l’hiver a été si long que les pommes de terre primeur cultivées par le maraîcher Walter Scharler tardent à mûrir. Sarah en profite pour découvrir des variétés anciennes de salade, comme la laitue romaine "oreilles du diable", qui pousse à foison dans les champs. Pour cela, il faut un sol riche et un bon compost : Walter montre à Sarah comment il élabore le sien. À Bad Radkersburg, Sarah rencontre Franz Pircher qui, grâce à un sol sablonneux, peut déjà passer à la récolte. La cuisinière Karin Kulmer Schweinegger sert à Sarah des truites du Raabklamm fraîchement pêchées par son mari et accompagnées de röstis (galettes de pommes de terre) enroulés dans une tranche de lard. Sarah prépare pour son repas d’adieu une tourte bariolée de pommes de terre et d’autres légumes et, en dessert, des quenelles de pommes de terre aux fraises fraîches.

Commenter cet article