TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, dimanche 27 avril 2014 à 18 heures 10, "Les deux dernières symphonies de W.A. Mozart".

Les-deux-dernieres-symphonies-de-W.A.-Mozart.jpg

© Lucerne Festival/Priska Ketterer


Sir Simon Rattle et l'Orchestre philharmonique de Berlin s'attaquent à un mythe, qui est aussi un grand défi musical : la "Symphonie en sol mineur 40 K 550" (interprétée ici sans les deuxièmes reprises des deuxième et quatrième mouvements) et la "Symphonie en do majeur 41 K 551" (interprétée de même sans les reprises des deuxième et quatrième mouvements) de W. A. Mozart.


À ce jour, on ignore toujours à quelle occasion furent écrites la Symphonie en sol mineur 40 K 550 (interprétée ici sans les deuxièmes reprises des deuxième et quatrième mouvements) et la Symphonie en do majeur 41 K 551 (interprétée de même sans les reprises des deuxième et quatrième mouvements). On ne sait pas non plus quand elles furent jouées pour la première fois, ni même si le compositeur a pu les entendre avant sa mort. Pour Simon Rattle, elles représentent un défi d'interprétation de tout premier ordre : « Ici, les émotions humaines sont poussées à leur extrême absolu, explique-t-il. On a le sentiment de diriger des opéras très concentrés dans la même soirée. » De la musique de Mozart, il dit encore : « Elle est profondément émotive et passionnée, et sombre, et dangereuse, et réjouissante, comme aucune autre musique jamais écrite. Si on l'approche avec prudence, on risque les problèmes. Tout y est si naturel qu'on doit oublier toute règle. »

Commenter cet article