TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, jeudi 1er mai 2014 à 20 heures 50, deux épisodes de la série suédoise "Les enquêtes du commissaire Winter".

Presque-mort.jpg

© SVT


Presque mort


À Göteborg, le commissaire Winter et son équipe enquêtent sur un meurtre, lié à une disparition jamais élucidée... Une nouvelle aventure à rebondissements du commissaire Winter, d'après le roman d'Ake Edwardson.


Avec : Magnus Krepper (Erik Winter), Peter Andersson (Bertil Ringmar), Amanda Ooms (Angela Winter), Sharon Dyall (Aneta Djanali), Jens Hultén (Fredrik Halders), Victor Trägårdh (Lars Bergenhem), Peter Carlberg (Bengt Sellberg), Anna Åström (Beatrice Kolland), Bertil Norström (Carl Edwards), Tobias Aspelin (Jakob Ademar), Jan Mybrand (Jan Rickardsson), Frederik Nilsson (Roger Edwards), Kim Bodnia (Benny)

A 20 heures 50 - Presque Mort (1ère partie)

On vient de découvrir une voiture abandonnée portant des impacts de balle sur la vitre arrière. Simultanément, un habitant de Göteborg reçoit un courrier avec une coupure de presse relatant la disparition, des années auparavant sur l'île de Brannö, d'une jeune fille que l’on n’a jamais retrouvée. Lorsque cet homme est assassiné, Winter cherche à établir un rapport entre ces différents événements.

A 21 heures 50 - Presque Mort (2ème partie)

Winter veut coûte que coûte trouver le meurtrier. Mais son équipe découvre que leur collègue, l’inspecteur Bergenhem, mène secrètement une double vie. Ce dernier prend la fuite et Winter se lance à sa recherche, sans oublier bien sûr la traque de l’assassin. Sur l’île de Brannö, où la jeune fille a disparu il y a longtemps, le commissaire est sur le point de découvrir la vérité. Mais il met en danger la vie de quelqu’un qui lui est proche.

Après Wallander, The killing et Borgen, ARTE diffuse une nouvelle série palpitante venue du froid, suédoise cette fois et adaptée des romans policiers cultes d'Åke Edwardson. Mélange de baroudeur et de dandy, le commissaire Winter mène l'enquête avec empathie, suivant son instinct, perdant souvent des plumes, risquant parfois sa peau. À ses côtés, ses collègues – l'impétueux Fredrik, le mélancolique Bertil… – , sa femme Angela, compréhensive mais parfois agacée, révèlent leur tempérament et leurs failles au fil des épisodes, contribuant à rendre la série attachante. Les investigations de Winter et de son équipe nous entraînent dans toutes les strates de la société de Göteborg, vues à travers ses cités ghettos, ses pavillons mornes, ses hôtels étranges et les difficultés qui, mondialisation oblige, ont fondu sur cette cité portuaire.

Commenter cet article