TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, samedi 22 mars 2014 à 20 heures 50, "Les jardins suspendus de Babylone".

Les-jardins-suspendus-de-Babylone.jpg

© Bedlam Productions


Ces jardins mythiques, l'une des sept merveilles du monde, ont-ils existé ? Cette captivante enquête archéologique menée par la chercheuse Stephanie Dalley nous entraîne dans une région dangereuse de l'Irak.


Les jardins suspendus de Babylone font partie des sept merveilles du monde. Mais si l'existence des six autres semble attestée, il n'existe aucun indice archéologique de la présence de ce lieu mythique dont on attribue la création au roi Nabuchodonosor, au VIe siècle avant notre ère. À moins qu'on n'ait pas cherché au bon endroit, estiment certains chercheurs comme Stephanie Dalley, une universitaire d'Oxford spécialisée dans l'assyriologie. C'est l'une des seules personnes au monde à savoir lire le cunéiforme, une écriture très complexe. En déchiffrant des inscriptions consacrées au souverain Sennacherib, qui a vécu un siècle avant Nabuchodonosor, et en dédiant sa carrière à résoudre le mystère de ces jardins, elle a mis au point une théorie aussi solide que controversée.

Les jardins de Nineveh

Selon elle, ce serait le roi Sennacherib, et non pas Nabuchodonosor, qui en serait le créateur. Les jardins jouxteraient son palais situé à 400 km de l'ancienne Babylone, à Nineveh. Ce site se trouve dans le nord de l'Irak, à Mossoul, l'une des zones les plus dangereuses de la planète. Du British Museum, où se trouve un bas-relief représentant ces jardins, à l'Irak, où la chercheuse se rend pour vérifier ses hypothèses, ce documentaire suit les pérégrinations de Stephanie Dalley et sa quête d'indices archéologiques. Cette passionnante enquête scientifique apportera plusieurs éléments étayant sa thèse, notamment l'existence d'un extraordinaire réseau de canaux acheminant l'eau dans le désert, qui aurait permis de garder verdoyants ces jardins fabuleux.

Commenter cet article