TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, dimanche 26 janvier 2014 à 23 heures 10, "Les noces de Figaro".

Les-noces-de-Figaro.jpg

© Bel Air Media


Le plus virevoltant des opéras mozartiens emmené par une équipe pleine de jeunesse et d'entrain, du jeune chef mozartien Jérémie Rhorer à la diva française du baroque Patricia Petibon. Une folle soirée captée en 2012 au Festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence.


Figaro et Suzanne, valet et femme de chambre au service du comte Almaviva, ont obtenu le consentement de leur maître à leurs noces. Mais dès le premier acte, la fine mouche révèle à son promis que le comte a l'intention de profiter d'elle : il nourrit secrètement l'intention de rétablir pour l'occasion le droit féodal aboli du jus primae noctis (littéralement, "droit de la première nuit" ou droit de cuissage seigneurial). Une fois resté seul, Figaro, fou de rage, promet à son maître de déjouer ses plans. "Si tu veux danser, mon petit comte, je vais t'en jouer, de la guitare..."

Folle journée

Au son d'une partition sublime, tantôt joyeusement bouffonne, tantôt mélancolique, c'est le désir qui fait tourner cette "folle journée". Des premières lueurs de l'aube aux ombres du soir, il se passe bien des choses autour des préparatifs du mariage d'emblée placé sous la menace. Décidés à s'unir coûte que coûte, les deux tourtereaux les plus malicieux de l'histoire de l'opéra luttent pour s'affranchir de leur tyrannique seigneur. L'adolescent Chérubin se plaint, rêve et s'émeut devant tous les jupons. La comtesse pleure ses amours d'antan. Et trois intrigants complotent, tandis que le comte brave tout le monde pour tenter de rétablir un pouvoir que l'Histoire lui a déjà ôté et, surtout, éviter d'avoir à reconnaître qu'il a vieilli. À l'issue de quatre actes menés à un train d'enfer, Figaro aura enfin épousé sa Suzanne, et leurs aventures auront donné lieu au plus galvanisant des opéras mozartiens. Triomphe du dramma giocoso dans son étourdissante frénésie, il est emmené par une équipe pleine de jeunesse et d'entrain, du jeune chef mozartien Jérémie Rhorer à la diva française du baroque Patricia Petibon. Un brillant spectacle diffusé en direct lors de l'édition 2012 du Festival d'Aix-en-Provence, et remonté ici dans une version légèrement plus courte.

Avec : Paolo Szot (Comte Almaviva), Malin Byström (Comtesse Almaviva), Patricia Petibon (Susanna), Kyle Ketelsen (Figaro), Kate Lindsey (Cherubino), Anna Maria Panzarella (Marcellina)

Commenter cet article