TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, lundi 26 avril 2010 à 20 heures 35, le film réalisé par Nikita Michalkov "Les yeux noirs".

Les-yeux-noirs.jpg

SWR © SWR


Les yeux noirs de Mastroianni font chavirer les coeurs. Des éclats de rire et des larmes que Mikhalkov a puisés dans son cher Tchekhov.

Sur un bateau, Romano, vieil alcoolique enjoué, raconte à un passager russe en voyage de noces la tragi-comédie de sa vie amoureuse : marié à une femme riche, porté par la vie nonchalante de cette fin du XIXe siècle, il cède librement à son penchant pour la boisson. En cure thermale, il séduit une femme russe qui prend ses excentricités au sérieux. Le jour où elle s'enfuit, échappant à son amour, il décide de partir à sa recherche dans la Russie tsariste...


L'ombre de Fellini

Composé à partir d'éléments tirés de La dame au petit chien, de Ma femme et de L'ordre d'Anna d'Anton Tchekhov, Les yeux noirs est à la fois une "comédie italienne" plus vivante que bien des opus du genre et un film qui échappe à l'académisme. À chaque fois qu'il le faut, le tandem Mikhalkov/Mastroianni sait faire s'accélérer le tempo qui emmène le film vers sa fin scintillante, dans un double mouvement, entre émotion et rires. On croit retrouver ici un peu de Fellini, dont l'ombre bienveillante plane sur le cinéma de Mikhalkov (il se fait projeter, dit-on, Huit et demi avant chaque nouveau tournage). Et il suffit alors de prononcer le mot russe sabatchka ("petit chien") pour abolir le passé et le présent, retrouver l'amour perdu, pouvoir jouer enfin de sa propre tristesse et de sa joie.



Fiche technique

Réalisateur : Nikita Michalkov
Image : Franco Di Giacomo
Musique : Francis Lai
Montage : Enzo Meniconi
Acteur : Elena Sofonova, Innochentij Smortunovskj, Marcello Mastroianni, Marthe Keller, Pina Cei, Silvana Mangano, Vsevolod Larionov
Auteur : Alexander Adabachian, Nikita Michalkov nach einer Kurzgeschichte von Anton Tschechow


Rediffusions :

Lundi 03 mai 2010 à 14 heures 45

Mardi 11 mai 2010 à 14 heures 45

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article