TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mercredi 07 mai 2014 à 20 heures 50, le film réalisé par Ken Loach "Looking for Eric".

Looking-for-Eric.jpg

© ARD/Degeto/Sixteen Films/Joss Barratt


À Manchester, un postier dépressif reçoit le secours d’un coach miracle : le footballeur Éric Cantona, son héros. Dans cet hymne optimiste au football et aux copains signé Ken Loach, Éric Cantona joue son propre rôle avec une pointe savoureuse d’autodérision.


À 50 ans, rien ne va plus dans la vie d’Eric, postier à Manchester. Sa compagne l’a quitté en lui laissant sur les bras deux ados à la dérive dont il n’est pas le père et qui ne lui adressent plus la parole. Il a depuis longtemps cessé de faire le ménage dans sa pauvre baraque, où il dissimule un gros tas de courrier non distribué. Et quand il revoit Lily, son premier amour, qu’il a abandonnée vingt-cinq ans plus tôt, alors que leur fille était toute petite, il se sent si minable qu’il craque et se jette à contre-sens dans un rond-point. Après ce suicide raté, il s’abîme dans une dépression dont les copains de la Poste sont impuissants à le faire sortir. Mais un jour, son héros, qu’il contemple, chaque matin, sur une affiche du Manchester United, se matérialise magiquement devant lui : Éric Cantona himself vient remettre sur pied son supporter dans la débine…

Éric et Eric

Aphorismes cryptiques en pagaille, accent franchouillard et regard méphistophélique, Cantona joue son propre rôle avec une pointe savoureuse d’autodérision. Avec cette fable optimiste, que Ken Loach a accepté de réaliser, celui qui régna sur les gradins de Manchester dans les années 1990, et y jouit toujours d’un statut d’idole, a eu envie de rendre hommage à ses supporters ? et à l’amour qu’ils lui portent. Si le cinéaste anglais a maintes fois défendu sur la Croisette des œuvres plus ambitieuses, il a su tirer parti avec brio de son incontrôlable guest star. D’abord parce qu’il a aligné face à lui un de ces castings dont il a le secret, plein de trognes et de verve (la palme au copain "Boulettes de viande", improbable adepte du New Age). Mais aussi parce qu’avec quelques archives de matches, et son sens habituel du récit, il parvient à montrer la beauté de la ferveur populaire suscitée par le "King" dans la capitale du prolétariat anglais. Comme ses buts impériaux, quinze ans plus tôt, rendaient fierté et dignité à cette ville laminée par le libéralisme, le coach Cantona aide son protégé à retrouver amour-propre, sens de l’honneur et esprit d’équipe.

Avec : Eric Cantona (Eric), Steve Evets (Eric Bishop), Stephanie Bishop (Lily), Gerard Kearns (Ryan), Stefan Gumbs (Jess), Lucy-Jo Hudson (Sam), John Henshaw (Meatballs ), Justin Moorhouse (Spleen), Des Sharples (Jack), Greg Cook (Monk)

Commenter cet article