TV Replay

Publié par Aanil

Au sommaire du magazine Metropolis, diffusé samedi 16 novembre 2013 à 14 heures 30 sur ARTE  :

metropolis-arte.jpg


Un regard sur notre culture et celle de nos voisins. Metropolis cultive la curiosité et le plaisir.


Cette semaine :
Visite de la scène artistique de Bologne avec le groupe de rock indé Ofeliadorme, le duo de performeurs Cosmesi, les œuvres du dessinateur Stefano Ricci et visite du Mambo, le musée d'art moderne de Bologne.


Dossier Métropole : Bologne

Bologne est affublée de nombreux surnoms en Italie : la Rossa, la Grassa, la Dotta, soit " la rouge ", " la grasse ", " la savante ". Le fait que les touristes passent régulièrement leur chemin et lui préfèrent Florence n'entame en rien la conscience que la ville a d'elle-même. Après tout, c'est ici que se trouvent la plus ancienne université d'Europe, ainsi que la très innovante DAMS, l'école d'art, de musique, de danse et de théâtre cofondée par Umberto Eco. Bologne est l'une des plus belles villes italiennes : sa mer de maisons rougeoie au crépuscule, 37 km d'arcades traversent ses rues et lui confèrent un caractère unique, ses passages couverts invitent à la rêverie et sont propices aux secrets. Bologne la rouge, la grasse, la savante. Bastion des gauchistes, elle s'est dressée contre les papes, les despotes et la nouvelle droite. Patrie des savoureux tortellini et de la mortadelle, c'est aussi une ville universitaire et un pôle d'attraction pour les intellectuels du monde entier. Et Bologne est également un haut lieu des arts, un laboratoire de création où les jeunes artistes, loin du tumulte des grandes villes, peuvent expérimenter librement et s'épanouir à l'abri des regards. Comme il n'y a ici aucun grand label, ni maison d'édition ou institution culturelle d'envergure, les artistes s'organisent eux-mêmes, ils se regroupent sans cesse au gré de leurs humeurs et affinités, et cherchent par leurs propres moyens à faire connaître leurs œuvres. Metropolis plonge au cœur du laboratoire de création artistique qu'est Bologne. A cette occasion, elle rencontre un groupe de rock indé au nom poétique OfeliaDorme, (OphélieDort), pénètre dans l'univers parallèle troublant et mystérieux du duo de performeurs Cosmesi, assiste à l'impression des œuvres grand format du dessinateur et illustrateur Stefano Ricci au Squadro, qui fait office de galerie et d'atelier de sérigraphie. Enfin, elle a l'honneur de bénéficier d'une visite privée du MAMbo, le musée d'art moderne de Bologne, avec pour guide son directeur, Gianfranco Maraniello.

Commenter cet article