TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mercredi 16 octobre 2013 à 20 heures 50, le film réalisé par Clint Eastwood "Minuit dans le jardin du bien et du mal".

Minuit-dans-le-jardin-du-bien-et-du-mal.jpg

© Warner Bros


Le journaliste John Kelso se rend à Savannah, bourgade conservatrice du sud des États-Unis, couvrir la célèbre 'Christmas party' de Jim Williams, un collectionneur d'art. Mais tandis que la soirée bat son plein, celui-ci tue son amant lors d'une dispute... Petits arrangements mondains avec la mort, mis en scène par Clint Eastwood, avec John Cusack et Kevin Spacey.


Journaliste et auteur d’un livre oublié, John Kelso vient à Savannah couvrir la célèbre Christmas Party de Jim Williams, mystérieux Gatsby local, antiquaire et collectionneur d’art. Mais alors que le gratin s’attarde dans sa somptueuse demeure, dans le cœur historique de la ville, le troublant maître des lieux tue son amant Billy Hanson, lors d’une dispute. Arrêté, il plaide tranquillement la légitime défense, tandis que le reporter décide de rester pour enquêter…

Ombres et lumières

Élégantes façades et culte vaudou, soirées mondaines et bals sages de débutantes noires : c’est en visiteur fasciné par le raffinement provincial de Savannah, bourgade du Sud des États-Unis bercée par une végétation luxuriante, que Clint Eastwood s’empare de cette intrigue vaguement inspirée d’un fait divers. À partir de la figure centrale de Jim Williams (Kevin Spacey, impeccable d’ambiguïté derrière son demi-sourire à moustache), le cinéaste tisse, entre ombres et lumière, une toile peuplée de fantômes et de curieuses créatures : chien invisible promené en laisse, vieillard dresseur de mouches ou encore irrésistible Lady Chablis (à l’écran comme à la ville), transsexuel ravi de pimenter la douce torpeur de la cité et d’empoisonner son jeu des apparences. Et sous le regard un brin benêt du journaliste, auquel son expérience de New-yorkais n’est finalement d’aucun secours pour démêler les fils de cette comédie de mœurs, le meurtre est versé au compte des pertes et profits par la justice des hommes. Un film délicieusement énigmatique où le réalisateur exprime tout son art de l’ambivalence, incarnée par la statue du premier (et dernier) plan.

Avec : John Cusack, Kevin Spacey, Jack Thompson, Irma P. Hall, Jude Law, The Lady Chablis

Commenter cet article