TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mercredi 04 décembre 2013 à 23 heures 50, le film réalisé par Bong Joon-ho "Mother".

Mother.jpg

© Diaphana Films


Prête à tout pour innocenter son fils, une mère recherche désespérément le vrai meurtrier d'une jeune fille. Une tragi-comédie singulière et sans complexe par un petit génie du cinéma coréen, Bong Joon-ho, l'auteur de 'Memories of murder' et 'The host'.


Do-joon, 28 ans, est l'unique raison de vivre de sa mère. Mais le jeune homme est si simplet qu'il peut parfois devenir dangereux, surtout quand il est entraîné dans les forfanteries de son ami Jin-tae ou emporté par ses pulsions sexuelles. Quand une jeune fille est retrouvée morte, Do-joon est très vite accusé du meurtre. Sa mère va remuer ciel et terre pour l'innocenter…

Mère en folie

Quel bonheur de pouvoir savourer un film aussi décomplexé et intelligent ! Prenant sans cesse à revers les attentes du spectateur, Bong Joon-ho (Memories of murder, The host) enchaîne librement scènes burlesques, moments tragiques et séquences angoissantes, subvertissant avec un plaisir non dissimulé les règles des genres. À l'image de cette scène de reconstitution du meurtre, dont la gravité est contredite par la présence d'un mannequin récalcitrant dont la tête ne cesse de se détacher du corps. L'humour est noir, décapant : les dialogues nerveux fusent et frôlent l'absurde, les accessoires incongrus (balles de golf customisés, portables "pervers"…) et la musique aux sonorités felliniennes s'imposent comme de nécessaires décalages par rapport à un monde violent. Car ne nous y trompons pas, si le cinéaste s'amuse (et nous avec), le propos n'en est pas moins profond, cinglant. Ici, la société est douce pour des puissants corrompus et impitoyable pour des sans-grades comme la mère de Do-joon (incroyable Kim Hye-ja). Peu à peu, celle-ci révèle pourtant un double visage : sa bienveillance et sa fragilité dissimulent une violence et une folie destructrice qu'elle seule sait neutraliser grâce à un point d'acuponcture, suivi d'une danse libératrice...

Avec : Kim Hye-ja, Won Bin, Gu Jin, Yoon Jae-Moon

Commenter cet article