TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, dimanche 19 janvier 2014 à 22 heures 40, le documentaire réalisé par Michael Schlamberger et Steve Nicholls "Ol' Man River - Le fleuve Mississipi".

Ol--Man-River---Le-fleuve-Mississipi.jpg

© ORF/ScienceVision/Peter Praschag


De l'embouchure du Mississippi, dans le golfe du Mexique, à sa source au lac Itasca, dans le Minnesota, remontée d'un fleuve qui symbolise comme nul autre l'histoire de l'Amérique.


Le Mississippi attire les superlatifs : avec ses 3 800 km, il est le troisième des plus longs fleuves de la planète, et son delta pourrait contenir le sous-continent indien tout entier. Ses marécages et ses bayous abritent l'une des faunes et des flores les plus spectaculaires du monde, et les étapes de son exploration permettent de retracer dans ses grandes lignes l'histoire du continent américain et des États-Unis. C'est le 8 mai 1541 que le conquistador espagnol Hernando de Soto découvre le Mississippi, avant que les premiers Français n'explorent la région, un siècle plus tard environ, et ne prennent possession de ces territoires qu'ils baptisent "Louisiane" en l'honneur du roi Louis XIV. Au début du XIXe siècle, après le rachat de la Louisiane aux Français par le président Thomas Jefferson, une grande expédition est lancée le long du Missouri, le plus grand affluent du Mississippi. Meriwether Lewis et William Clark découvrent avec étonnement l'immensité des Grandes Plaines et de la prairie, avec sa faune extraordinaire, les Badlands, les Rocheuses et, pour finir, la côte du Pacifique. Parallèlement, une autre expédition tente de remonter jusqu'à la source du Mississippi, enfin découverte en 1832. Au cours du siècle, le grand fleuve se couvre d'une flotte impressionnante de bateaux à aubes tandis que, le long de ses rives, grandissent les agglomérations comme La Nouvelle-Orléans, Saint Louis ou Memphis. Si le "Ol' Man River" est aujourd'hui une immense voie fluviale industrialisée, on peut encore y voyager dans le passé. Car, bien que moins nombreux, la plupart des animaux rencontrés par les premiers explorateurs vivent toujours le long de ce fleuve qui forme, avec le Missouri, l'artère vitale naturelle et culturelle de l'Amérique.

Commenter cet article