TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mercredi 22 janvier 2014 à 20 heures 50, le film d'animation "Ponyo sur la falaise".

Ponyo-sur-la-falaise.jpg

© ZDF/Hayao Miyazaki/Disney Enterprises, Inc.


Le petit Sosuke, 5 ans, vit avec sa mère dans une maison construite au sommet d'une falaise. Un matin, il découvre une petite fille poisson rouge piégée dans un pot de verre... Alors que son ultime opus, 'Le vent se lève', sort en salles, ARTE diffuse le précédent film du grand Hayao Miyazaki. Un conte de l'enfance merveilleux et illuminé par l'amour.


Le petit Sosuke, 5 ans, vit avec sa mère dans une maison construite au sommet d’une falaise, tandis que son père, marin, travaille au large sur un bateau. Un matin, alors que le garçon joue au bord de l'océan, il découvre une petite fille poisson rouge piégée dans un pot de verre. Elle vient de s'échapper d'un monde sous-marin étrange, où elle était retenue avec ses sœurs par un inquiétant alchimiste. Après l'avoir baptisée Ponyo, S?suke décide de garder sa nouvelle amie dans un seau et lui jure de toujours la protéger…

La magie de l'enfance

Après des épopées initiatiques adolescentes plus obscures (Le voyage de Chihiro et Le château ambulant), Miyazaki renoue avec la douceur et l'émerveillement du conte enfantin pour ce dixième film qui n'est pas sans rappeler son autre chef-d'œuvre, Mon voisin Totoro (1988), auquel il multiplie les clins d'œil. Mieux, comme si les rêves avaient pris les rênes du monde, le surnaturel engloutit ici littéralement le réel lors d'un véritable tsunami déclenché par la petite fille poisson. Une scène inoubliable, intense, où l'héroïne devenue humaine court sur les vagues transformées en d'immenses poissons bondissants, sur une musique inspirée de La chevauchée des Walkyries de Wagner. Si la menace d'une catastrophe écologique pèse, il n'y aura nul mort, nul blessé au village. Car l'humanité triomphe, notamment grâce à un amour maternel indéfectible, mais aussi à cette beauté magique de l'enfance célébrée par le cinéaste dans ses moindres jeux, rires et tendres espiègleries. Un film au creux duquel on aimerait se lover éternellement.

Commenter cet article