TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mercredi 29 janvier 2014 à 23 heures 50, le film réalisé par Thomas Clay "Soi Cowboy".

Soi-Cowboy.jpg

© ZDF/Coproduction Office


En plein coeur de Bangkok, une jeune Thaïe enceinte partage son quotidien avec un Européen obèse. Il est le meilleur moyen pour elle de rester éloignée de Soi Cowboy, le quartier chaud où ils se sont rencontrés. Un film en couleur et noir et blanc, étrange et dérangeant.


À Bangkok, Tobi, un Européen obèse, vit avec Koi, une jeune Thaïe enceinte, sans vraiment lui parler. Son corps imposant contraste avec la frêle silhouette de la jeune femme. Il lui offre des cadeaux (elle collectionne les peluches) et prend des pilules de Viagra. Elle recherche la sécurité et il est le meilleur moyen pour elle de rester éloignée de Soi Cowboy, le quartier chaud où ils se sont rencontrés. Elle l'aime bien, mais coucher avec lui est une corvée. Pendant ce temps, à la campagne, un jeune mafieux est engagé pour livrer la tête de son propre frère...

Ultramoderne solitude

"Remarqué pour son premier long métrage The great ecstasy of Robert Carmichael, présenté à la Semaine de la critique en 2005, le cinéaste anglais Thomas Clay change radicalement de style et de lieu d'observation avec Soi Cowboy, son deuxième film, tourné en Thaïlande avec une vraie économie de moyens et l'aide de l'équipe technique d'Apichatpong Weerasethakul. En émule du grand cinéaste Michelangelo Antonioni, il met en scène l'ultramoderne solitude d'un couple lié par l'argent, dans un noir et blanc somptueux qui évoque L'avventura du maître italien. Sur l'écran, l'amour est absent malgré les corps qui s'agitent et le ventre arrondi de la jeune fille thaïe enceinte jusqu'aux yeux. Seul compte le fric, que ce soit pour offrir le simulacre d'une vie sentimentale à un Occidental obèse ou pour obéir aux injonctions de son parrain au sein de la mafia locale." (Yannick Vely, Le journal du dimanche)

Commenter cet article