TV Replay

Publié par Aanil

ARTE propose, samedi 21 décembre 2013 à 23 heures 50, le magazine culturel "Tracks".


Spéciale "Lanceurs d'alerte"


Une émission consacrée aux lanceurs d'alerte qui révèlent ce que les gouvernements préfèrent cacher : le collectif russe Pussy Riot sort les griffes contre la politique de Vladimir Poutine ; Daniel Ellsberg, l'homme qui a fait tomber Nixon, finance WikiLeaks et soutient Edward Snowden ; le rap bulgare qui dénonce une société rongée par le crime organisé.


Pussy riot

Le collectif des Pussy Riot s’est fait connaître en janvier 2012 par un concert non autorisé sur la place Rouge taclant la politique de Poutine. Quelques mois plus tard, trois de ses membres sont condamnés à deux ans de prison après une prière punk dans une cathédrale orthodoxe de Moscou. L'une d'elles se trouve carrément, au "goulag", en Sibérie…


Daniel Ellsberg

Daniel Ellsberg, l'homme qui a fait tomber Nixon en livrant aux médias les dossiers secrets du Pentagone, a créé, en 2012, la Freedom of the Press Foundation avec John Perry Barlow (voir ci-dessous). Celle-ci finance Wikileaks et soutient l’action d’Edward Snowden.


Mutra style

Vingt-quatre ans après la chute du régime soviétique, la Bulgarie est gangrenée par les mafias et leurs mutras ("gueules de voyous"). Du coup, des rappeurs adoptent le look gangsta et racontent leur quotidien fait de combines et de galères. Cette imagerie révulse le groupe Upsurt, qui, lui, dénonce les maux d'une société sclérosée par le crime organisé.


John Perry Barlow

Poète, essayiste et éleveur de bétail à la retraite, militant libertaire et ancien parolier du groupe Grateful Dead, l’Américain John Perry Barlow, est un fervent défenseur de la liberté sur Internet. Depuis 2012, il est l'un des fondateurs de la Freedom of the Press Foundation.

Commenter cet article