TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, dimanche 03 novembre 2013 à 20 heures 45, le film réalisé par Henri Verneuil "Un singe en hiver".

Un-singe-en-hiver.jpg


Placée sous le signe de l'ivresse et de la nostalgie, la rencontre de deux monstres sacrés du cinéma français, Gabin et Belmondo, dans une Normandie grise et hivernale. Une adaptation réussie du célèbre roman d'Antoine Blondin, avec les savoureux dialogues de Michel Audiard.


Juin 1944. Propriétaire d'un hôtel dans une petite station balnéaire de Normandie, Albert Quentin évoque avec nostalgie, au cours de longues nuits d'ébriété, son passé aventureux en Chine. Devant son épouse Suzanne, terrorisée par les bombardements, Albert promet d'arrêter de boire si leur hôtel reste debout… Une quinzaine d'années plus tard, Albert a tenu parole et n'a plus bu une goutte d'alcool. Un client se présente à l'hôtel en dehors de la saison touristique : Gabriel Fouquet, un publicitaire parisien d'une trentaine d'années, est là pour chercher sa petite fille scolarisée dans un pensionnat voisin. Rongé par un amour perdu, Gabriel s'enivre avec style et rêve d'Espagne et de tauromachie. Suzanne s'inquiète de la sympathie qu'Albert éprouve pour Gabriel, qui lui rappelle sa jeunesse et sa passion pour l'alcool…

Les princes de la cuite

Unique face-à-face entre Jean Gabin et Jean-Paul Belmondo, qui résonne comme un passage de relais d'une génération à l'autre, Un singe en hiver offre à ces deux monstres sacrés du cinéma français des rôles sur mesure. Gabin incarne un de ces "vieux de la veille" bourrus et attachants dont il s'est fait une spécialité durant la dernière partie de sa carrière. Toujours plein de fougue, mais avec ici une touche de tristesse en plus, Jean-Paul Belmondo glisse sans effort d'un tournage avec Godard ou Melville à l'univers plus conventionnel d'Henri Verneuil, avec qui il tournera six autres films. L'une des grandes qualités de Verneuil fut de savoir mettre en valeur les vedettes de l'époque, aidé en l'occurrence par les savoureux dialogues de Michel Audiard. De cette adaptation réussie du célèbre roman d'Antoine Blondin, on retient notamment les scènes de beuveries émaillées de répliques d'anthologie et une incroyable corrida avec des automobiles. Éloge de la dive bouteille, Un singe en hiver s'attarde aussi sur la fuite du temps et la résignation qui vient avec l'âge.

Avec : Jean Gabin, Jean-Paul Belmondo, Suzanne Flon, Gabrielle Dorziat, Hella Petri, Paul Frankeur, Noel Roquevert, Anne-Marie Coffinet, André Dalibert, Hélène Dieudonné, Geneviève Fontanel

Commenter cet article