TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mercredi 09 octobre 2013 à 22 heures 25, le documentaire réalisé par Joël Calmettes "Vivre avec Camus".

Vivre-avec-Camus.jpg


À l'occasion de la célébration du centenaire de la naissance d'Albert Camus, le 7 novembre 1913, Joël Calmettes parcourt la planète pour rencontrer des lecteurs de tous âges et de toutes conditions qui ont été marqués par son oeuvre. Avec la chanteuse Patti Smith en invitée surprise.


Il est l’écrivain français du XXe siècle le plus traduit et le plus lu dans le monde. À l’occasion de la célébration du centenaire de sa naissance, le 7 novembre 1913, Joël Calmettes, déjà auteur de deux films sur le Prix Nobel de littérature – La tragédie du bonheur (avec Jean Daniel) et Le journalisme engagé – parcourt la planète pour rencontrer des lecteurs de tous âges et de toutes conditions qui ont été marqués par son œuvre. Le résultat est formidable : dans Vivre avec Camus se côtoient un poseur de parquet canadien, un apprenti pâtissier algérien, une gendarme française, un humanitaire allemand, un ancien condamné à mort américain... Certains ont vu le cours de leur vie changer après avoir lu L'étranger ou Le mythe de Sisyphe ("J'ai découvert que même si la vie est absurde, il faut la vivre.") ; d'autres y puisent l'énergie de chaque jour ("Camus est comme un compagnon de route." ; "J'ai trouvé mon double en lui.") ; d'autres encore lui vouent un véritable culte ("Il est comme un saint que je peux invoquer à chaque moment : au bureau, à la maison, en boîte de nuit..."). Invitée surprise de ce documentaire, la chanteuse Patti Smith confie qu'elle revient souvent à Camus, quand elle arrête les tournées et s'isole pour écrire de nouvelles chansons. "Il me donne envie de travailler", dit-elle. Ces témoignages sensibles permettent de dessiner les contours d'une œuvre qui n'a cessé de placer l'homme au centre, un homme confronté au désordre du monde moderne, qui cherche sans relâche – et avec lucidité – à donner un sens à sa vie. Sans le savoir, ces passionnés rendent à Camus le plus bel hommage qu’un écrivain puisse espérer : voir ses mots prendre vie.

Commenter cet article