TV Replay

Publié par Aanil

W9 propose, mercredi 12 mars 2014 à 20 heures 50, le magazine des faits divers présenté par Sidonie Bonnec avec Paul Lefèvre, "Enquêtes criminelles".

enquetes-criminelles-le-magazine-des-faits-divers-Sidonie-b.jpg


L'affaire Richard Roman


Fin juillet 1988, Céline Jourdan, 7 ans, passe ses vacances chez son père qui tient un restaurant à La Motte du Caire (Alpes de Haute-Provence). La fillette a l'habitude de jouer sur la place centrale du village, mais en fin de journée lorsque son père la cherche, elle est introuvable.

Le lendemain, le corps martyrisé de Céline est retrouvé dans un taillis en bordure d'un torrent asséché à l'entrée du village. Elle a été enlevée, violée et tuée.

Ce fait-divers déchaîne bientôt les passions dans toute la France. Très vite, deux marginaux sont arrêtés car une veille dame affirme avoir vu Céline en compagnie de l'un d'eux le soir de sa disparition. Richard Roman et Didier Gentil sont accusés d'avoir enlevés, violés et tués la petite Céline. Tous les deux avouent, mais ce n'est que le début d'un incroyable feuilleton judicaire...

Les deux suspects vivent dans une ferme en ruine à la lisière du village. Le premier, Richard Roman, surnommé « l'Indien », est un jeune ingénieur qui a décidé de vivre de l'élevage de chèvres, retiré dans la campagne. Le second, Didier Gentil, alias « le tatoué », est un ouvrier agricole, un personnage rustre qui vient d'arriver dans la région.

Sous la pression médiatique, l'enquête des gendarmes est résolue en un temps record. Trop rapidement... Car dans les mois qui suivent, cette affaire qui a failli devenir l'une des plus grandes erreurs judiciaires, va connaître un incroyable rebondissement...


L'assassin n'est pas toujours celui qu'on croit

Barberton, petite ville du nord-est des États-Unis. 7 juin 1998.

Au petit matin, Brooke, 6 ans, sort de chez elle terrorisée. Sa grand-mère chez qui elle séjournait, vient, devant ses yeux, de se faire violer et tuer. La fillette prévient aussitôt la voisine d'en face.

Entendue par la police, Brooke donne immédiatement le nom de son agresseur, Clarence Elkins, son oncle. Aucun élément, aucune preuve formelle ne le relie au crime, pourtant l'homme va être condamné à la prison à vie. Sans aucun doute les jurés ont été touchés par le témoignage criant de vérité de la petite fille.

Personne n'a jamais mis en doute ce que Brooke dit avoir vu le soir du crime, sauf une femme, Melinda, l'épouse du condamné. Elle en est convaincue, son mari serait bien incapable de commettre de telles atrocités. La jeune femme va alors entreprendre un combat contre la justice et mener sa propre enquête pour trouver le véritable assassin de sa mère...

Commenter cet article