TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, dans la nuit du dimanche 24 au lundi 25 août 2014 à 00 heure 20, le documentaire réalisé par Michael Meert "Les francs-maçons et la musique - Tous les hommes deviennent frères".

L'histoire étonnamment riche des relations entre la franc-maçonnerie et la musique, de Mozart à Sibelius, de Liszt à Duke Ellington.

Quel est le point commun entre Jean Sibelius, Franz Liszt, Wolfgang Amadeus Mozart, Duke Ellington, Count Basie, Lionel Hampton ou Louis Armstrong ? Tous ont été francs-maçons ! Voilà qui explique pourquoi les idéaux qui animaient les loges ont inspiré les œuvres les plus variées – chansons populaires, opéras, cantates, morceaux de jazz… Au XVIIIe siècle, les loges passent directement commande auprès des compositeurs. Il s'agit parfois de musiques de cérémonie, mais aussi de compositions destinées à être exécutées devant un large auditoire profane. La flûte enchantée de Mozart, par exemple, comporte de nombreuses références maçonniques. C'est aussi le cas des symphonies parisiennes de Joseph Haydn, commandées par la loge "Olympique" et de la Fantasia quasi Sonata de Franz Liszt (le compositeur avait été reçu en 1841 au sein de la loge "Zur Einigkeit", à Francfort).Mais l'histoire des relations entre la franc-maçonnerie et la musique ne se limite pas à l'Europe des Lumières. De nombreuses loges afro-américaines sont nées aux États-Unis. Dans la première moitié du XXe siècle, elles accueillent Duke Ellington, Count Basie, Lionel Hampton, Louis Armstrong… Quand on sait que Duke Ellington était un franc-maçon engagé, son standard "I am beginning to see the light" prend une dimension nouvelle…

Les francs-maçons et la musique - Tous les hommes deviennent frères

Commenter cet article