TV Replay

Publié par Aanil

ARTE propose, samedi 30 août 2014 à 23 heures 35, "Tracks Remix : Cultures urbaines".

Shepard Fairey, le street artist le plus influent au monde - Le Flexing, une street dance extrême issue du bruk up jamaïcain - Les skateurs japonais injectent du zen dans leur discipline - Le chorégraphe autrichien Willi Dörner met la ville sans dessus dessous - Le Gif, l'animation simple et répétitive sur Internet, sort dans la rue - Dance Machine : l'artiste anglais Peter William Holden.

 

Shepard Fairey : yes he can

Après l'Oncle Sam et son I want you for U.S. Army de 1917, le "HOPE" sous le visage d'Obama devient, presque un siècle plus tard, le poster le plus viral d'Amérique. À 44 ans, Shepard Fairey, son auteur, ancien skater, est aujourd'hui le street artist le plus influent au monde.

 

Flexing : magiciens d’os

À Brooklyn, loin des hipsters de Williamsburgh, de jeunes danseurs ont inventé le Flexing, une street dance extrême issue du bruk up jamaïcain.

 

Zen skate : spring roll

À l'autre bout du globe, les skateurs japonais injectent du zen dans leur discipline. Avec près d'un million de vues en un mois, la dernière vidéo de Gou Miyagi a enflammé les réseaux sociaux avec son style unique à base de figures originales et d'humour.

 

Urban dance : artistes tout terrain

Pourquoi s'entasser dans le métro quand on peut le faire dans les rues ? Avec ses "Bodies in urban spaces", le chorégraphe autrichien Willi Dörner met la ville sans dessus dessous. À coups de sculptures humaines et de cascades sur bitume, ces drôles de performeurs réinventent le mobilier urbain.

 

Gif art : gadget au pixel

Média privilégié du "lol" en ligne, le Gif, l'animation simple et répétitive, est devenu depuis quelques années le terrain de jeu privilégié des internautes et un véritable phénomène sur la toile. Aujourd'hui, le street artist anglais INSA l'importe dans les rues.

 

Dance machine : swing et mécanique

Ces danseurs-là ne connaissent pas les courbatures ! Dans son remake de "Chantons sous la pluie", l'artiste anglais Peter William Holden remplace les humains par des automates. Influencé par Jim Whiting, le créateur des robots du vidéoclip "Rockit" de Herbie Hancock, dont il a été l'assistant, Peter remet le couvert avec "Arabesque", spectacle dans lequel les stars sont des jambes et des bras.

Tracks Remix : Cultures urbaines

Commenter cet article