TV Replay

Publié par Aanil

France 2 diffuse, mardi 02 septembre 2014 à 23 heures 25, le documentaire réalisé par Philomène Esposito "Et la laïcité dans tout ça ?".

Incendie criminel, attaques contre des théâtres, interventions de la police, visées électorales... La laïcité est au cœur d’un champ de bataille essentiel de la société française. Après Et Dieu dans tout ça ?, et Et Allah dans tout ça ?, ce troisième volet plonge dans le vif des polémiques et des combats, souvent violents, que déclenche la laïcité.

Février 2012 : la police protège l'accès du théâtre du Rond-Point contre les attaques d'intégristes catholiques. Ils veulent interdire la représentation d'une pièce de théâtre parce qu'elle heurte leurs convictions religieuses. Un prêtre, sur place, parle de satanisme subventionné. Jean-Michel Ribes brandit la liberté de création : « Le blasphème, c’est quand on attaque la liberté ». Novembre 2011 : les locaux de Charlie Hebdo sont en partie détruits par un incendie criminel. La veille, l’hebdomadaire titrait en une : Charia Hebdo. Le blasphème peut-il être interdit aujourd’hui en France ? Pour Elisabeth Badinter, « depuis Voltaire, on a le droit au blasphème ». 2012 : la campagne présidentielle ne cesse de soulever le problème des repas différenciés dans les cantines scolaires. Halal, casher, végétarien… Selon des défenseurs plus ou moins occasionnels de la République, la laïcité est en danger. Pour l’historien et sociologue, Jean Bauberot : «La laïcité permet l’égalité de tous les citoyens devant la loi quelles que soient leurs références religieuses ou non religieuses ». Juin 2007 : le président de la République française en exercice et qui fait partie de ces pourfendeurs des atteintes contre la laïcité dans les écoles soutient qu'un instituteur est moins bien placé qu'un prêtre ou un pasteur pour enseigner des valeurs morales. Est-ce une atteinte à la laïcité ? Une laïcité tolérante qui s'autoriserait quelques exceptions à sa stricte application est-elle possible ? Que cachent ces attaques contre ces exceptions ? Une attaque contre une religion, l'islam, mal tolérée en France ? Ou un combat pour que les valeurs d'une société laïque soient celles qui prédominent dans l'évolution des mœurs et leur réglementation ? La laïcité est-elle écornée ou est-elle vraiment en danger ? À quoi ressemblerait notre société si la loi de 1905 venait à disparaître ? Pour la philosophe Elisabeth Badinter, « tout mouvement contraire peut nous faire retomber 100 ans en arrière. » Selon Jean Bauberot, « à la fin du XIXe siècle, ca signifiait une loi sur le divorce ; en 1975, une loi sur l’avortement ; aujourd’hui, à mon sens, cela devrait signifier une loi sur l’euthanasie et sur le mariage de personnes de même sexe. » C’est à toutes ces questions, que le documentaire Et la laïcité dans tout ça ? tente de répondre, en donnant la parole à des témoins qui vivent ces entorses à la laïcité, à l’école, mais aussi à l’hôpital. Pour Patrick Pelloux, urgentiste au Samu de Paris, « Il faut se battre, il faut convaincre, la laïcité n’est pas une punition, c’est un progrès de notre société ». Ce film donne aussi la parole aux religieux qui refusent le blasphème, tout en s’appuyant sur l’analyse de spécialistes, historiens et philosophes.

Intervenants : Jean-Michel Ribes, Directeur du théâtre du Rond-Point ; Elisabeth Badinter, Philosophe ; Charb, Directeur de la publication Charlie Hebdo ; Patrick Pelloux, Président de l’Association des Médecins Urgentistes de France ; Laurent Mauduit, Co-fondateur de Mediapart ; Alain Escada, Secrétaire général de Civitas ; Jean Baubérot, Historien et sociologue ; Thomas Legrier, Etudiant ; Pierre Cassen, Président de Riposte laïque ; Christine Tasin, Présidente de Résistance républicaine ; Farid Abdelkrim, Comédien et professeur de théâtre ; Samah Kouchida, Personnel de cantine – Ecole Léon Jouhaux, Villeurbanne ; Claude Mollier, Responsable population et restauration scolaires – Mairie de Villeurbanne ; Daphné Pelissero-Bogo, Directrice de l’éducation – Mairie de Villeurbanne ; Jean-Pierre Burnier, Directeur du Centre Hospitalier de Gonesse ; Gilles Dauptain, Gynécologue-Obstétricien Centre Hospitalier de Gonesse François Venutolo, Anesthésiste réanimateur Centre Hospitalier de Gonesse ; Natalia Baleato, Fondatrice et directrice de la crèche Baby Loup ; Patricia Gomis, Co-directrice adjointe de la crèche Baby Loup.

[France 2] Et la laïcité dans tout ça ?

Commenter cet article