TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, à partir du 17 novembre 2014, du lundi au vendredi à 19 heures 00, la série documentaire "La fabuleuse histoire de l‘évolution".

Lundi 17 novembre 2014 à 19 heures 00 - Afrique, le Rift Albertin

Le rift albertin, en Afrique, compte plus d’espèces de vertébrés qu’aucune autre partie du continent. De puissantes forces souterraines y ont transformé le relief et le climat. Des changements radicaux qui ont contraint les animaux et les plantes à muter pour survivre. Le rift a ainsi entraîné l’évolution de nos cousins, les chimpanzés, en deux espèces distinctes...

S’il ne couvre que 1 % de la surface totale de l’Afrique, le rift albertin compte plus d’espèces de vertébrés qu’aucune autre partie du continent. De puissantes forces souterraines y ont transformé le relief et le climat. Des changements radicaux qui ont contraint les animaux et les plantes à muter pour survivre. Le rift a ainsi entraîné l’évolution de nos cousins, les chimpanzés, en deux espèces distinctes. Et il renferme peut-être le secret de l’apparition de la bipédie chez nos ancêtres…

Mardi 18 novembre 2014 à 19 heures 00 - Bornéo

L’île tropicale de Bornéo est l’un des écosystèmes les plus riches au monde. Ses forêts humides vieilles de 130 millions d’années abritent une variété extraordinaire de créatures. Parmi elles, on découvre trente espèces d’animaux planeurs qui se sont adaptées à la vie dans les hauteurs, des singes uniques, ainsi que des versions naines du rhinocéros, de l’éléphant et de l’ours.

Mercredi 19 novembre 2014 à 19 heures 00 - Inde, les Ghats occidentaux

Chaîne de montagnes d’environ 1 600 kilomètres, courant le long de la côte ouest de l’Inde, les Ghats occidentaux constituent un havre de jungle luxuriante dans une zone aride. La région récupère la majorité des eaux de mousson. Elle héberge aussi des animaux emblématiques et d’étonnants "mutants", qui profitent des précipitations. Des créatures anciennes, comme l’amphibien nasikabatrachus sahyadrensis, vivant là depuis l’époque des dinosaures. Après que l’Inde s’est soudée à l’Asie, il y a quarante millions d’années, les Ghats sont devenus un couloir forestier pour des espèces de migrateurs venus d’Afrique et d’Asie : calao, loris, macaque le plus rare au monde, ours lippu mangeur de termites, tigre...

Jeudi 20 novembre 2014 à 19 heures 00 - Costa Rica

Le Costa Rica compte non moins de douze écosystèmes principaux. Ils abritent un véritable melting-pot animal, issu de la migration d’espèces venues d’Amérique du Nord et d'Amérique du Sud il y a trois millions d’années. De la mer aux forêts profondes, on retrouve des tortues, des oiseaux de toutes tailles et de toutes les couleurs. Mais aussi des félins ou des mammifères à queue préhensile (atèle ou "singe-araignée", petit fourmilier nommé tamandua, kinkajou…). Un véritable laboratoire à ciel ouvert de l'évolution.

Vendredi 21 novembre 2014 à 19 heures 00 - Le désert de Namibie

Au sud-est de l’Afrique, le désert du Namib, considéré comme le plus vieux au monde, est aussi l’un des plus inhospitaliers et des plus secs du globe. Pourtant, en cinquante millions d’années, une palette extraordinaire d’animaux et plus d’un millier de plantes ont trouvé des moyens ingénieux pour composer avec la chaleur et pour recueillir l’eau des brouillards fréquents. Ce désert côtier résulte d’un courant océanique froid qui bloque les précipitations. Riche en vie aquatique, ce courant apporte aussi des millions de phoques. Ils viennent s’y reproduire, avant d’être la proie de prédateurs comme les chacals. Mais la plupart des carnivores du Namib ont évolué, se nourrissant de proies plus petites. Cochons de terre, renards, et même une espèce mutante de hyène se nourrissent ainsi presque exclusivement de termites, la véritable base de l’écosystème.

Lundi 24 novembre 2014 à 19 heures 00 - Chine, sur le toit du monde

Dans le sud-ouest de la Chine se dressent les massifs les plus isolés et les plus hauts du monde. De mutations en évolutions, la région a vu apparaître de coriaces espèces de haute montagne, qui ont pu prospérer dans des conditions extrêmes. Parmi elles : le yak sauvage, les antilopes du Tibet, des groupes de singes et le populaire panda géant.

La fabuleuse histoire de l‘évolution

Commenter cet article