TV Replay

Publié par Aanil

Dans le cadre de son magazine "Reportages", TF1 diffuse, dimanche 23 novembre 2014 à 13 heures 30, le document "Un an à l'école hôtelière".

 

UN AN A L'ECOLE HOTELIERE
Un reportage de Julie Legeindre, Josselin Billot, Mikael Lefrançois. Montage : Marie Luquet (Production : TSVP )

Au château d'Ecully, près de Lyon, ils sont une centaine à intégrer chaque année l'une des plus prestigieuses écoles de cuisine française, l'école Paul Bocuse. Pendant un an, nous avons partagé les aventures de quatre étudiants. Marie, 19 ans, la novice, en première année. Jenny, 24 ans, l'audacieuse, en reconversion. Samuel, 22 ans, le passionné dont c'est la dernière année d'école. Et Guillemette, 19 ans, l'ambitieuse qui va tout faire pour obtenir un stage dans un palace au bout du monde.

Octobre. C'est la rentrée, le directeur accueille les élèves. " Cette école devient votre école, Vous êtes à un âge où l'on a des rêves, où l'on doit avancer pour que ces rêves deviennent réalité " Ces élèves triés sur le volet rêvent de rejoindre l'élite de la gastronomie mondiale. Ici un étudiant sur trois vient de l'étranger pour étudier dans cet établissement où la rigueur est le maître-mot. " Il y a un petit adage qu'on aime bien utiliser à l'Institut : être à l'heure c'est déjà être en retard, donc on essaie d'arriver au minimum 10 minutes avant le cours. Tout ça, ce n'est pas pour vous embêter, c'est parce que le métier dans lequel vous allez être est un métier difficile, exigeant et vous l'avez choisi. C'est un des plus beaux métiers au monde... "

Après avoir emménagé dans la résidence étudiante de l'école et quitté ses parents pour la première fois, Marie effectue son premier service. Elle apprend à porter un " torpilleur ", un grand plateau ovale, avec Xavier, le maître d'hôtel " Vous connaissez la voiture d'Harry Potter ? Qu'est ce qu'elle fait ? Elle vole et elle part dans tous les sens. Et bien votre plateau, c'est la voiture d'Harry Potter ! La voiture éclaire le chemin, en l'occurrence votre chemin à vous. Pour monter dans les airs, on va l'amener au niveau de l'épaule et on va monter. Allez, on y va ? " Deuxième épreuve : porter trois assiettes en même temps : " Ce qui me fait peur, c'est de faire tomber une assiette ou de m'en renverser partout. J'appréhende ça car c'est difficile ! "

Décembre. Après quelques cours de cuisine au cours desquels elle a appris à découper les légumes, Jenny, l'ancienne maquilleuse en reconversion, passe deux semaines au restaurant école de l'institut. Le rythme est soutenu et le chef ne lui passe rien " Ça, c'est ce que j'ai fait... Si je vous montre et que ce n'est pas pareil, la première fois je vais être gentil, ensuite je vais hausser le ton... Je vous le dis une fois, mais pas deux. Est-ce que c'est compris ! Il vous reste 8 minutes ! " Jenny prend sur elle : "Quand on fait des conneries, il nous le dit ; quand on fait des bonnes choses, il le dit. Je ne dirai peut être pas ça si je me fais engueuler deux-trois fois, mais bon si je me fais engueuler, c'est que c'est mérité ! " Quelques jours plus tard, Jenny craque.

Mars. A l'école, la vie des élèves est rythmée par des concours. Dans un local de 70m2, Samuel et Guillemette doivent réaliser un restaurant éphémère et le faire fonctionner pendant une semaine. Ils ont imaginé un restaurant blanc où l'oeil ne serait attiré que par ce qu'il y a dans l'assiette. " On a essayé de faire des effets de matière, faux parquet au sol, briques au mur, mais on a un problème avec le plafond qui s'écroule...! Notre grosse appréhension, c'est qu'il tombe sur les clients ! " avoue Guillemette. En cuisine, Samuel confectionne des boulettes de pommes de terre au fromage de son invention " Pour moi, c'est la chose la plus extraordinaire de ces trois années. On veut tous à long terme pratiquer notre cuisine, que ce soit dans notre propre établissement ou pas. "

Juin. C'est la saison des stages. Les élèves quittent l'école pour la réalité de leur futur métier dans des hôtels et des restaurants aux quatre coins de la France. Marie, parviendra-t-elle à maîtriser les règles de base du service à la française ? Jenny supportera-t-elle la pression du métier de cuisinier ? Guillemette va t-elle décrocher son stage dans les îles ? Et Samuel obtiendra-t-il son précieux diplôme ? Au fil des mois, nous vivons les joies et les doutes de ces jeunes élèves qui ont un rêve commun : faire partie de l'élite de la gastronomie française.

Reportages - Un an à l'école hôtelière

Commenter cet article