TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mercredi 11 février 2015 à 22 heures 50, le film réalisé par Srdjan Dragojevic "La parade".

Comment d'ex-adversaires durant la guerre des Balkans se retrouvent enrôlés pour défendre la cause gay... Avec cette tragi-comédie débridée et militante, le cinéaste serbe Srdjan Dragojevic tend un miroir peu flatteur à ses compatriotes ultraconservateurs.

Mercenaire et criminel de guerre à l'occasion, le Serbe Limon s'est reconverti dans des opérations mafieuses. Fort en gueule et homophobe, il possède un club de judo et une société de sécurité privée à Belgrade. Sa mignonne fiancée Pearl ne rêve que d’un mariage à la Paris Hilton. Mais le sauvetage de Susucre, le pitbull du couple, l'amène à s’enflammer pour la cause homosexuelle et à poser un ultimatum à son chéri : il protégera la Gay Pride des attaques de l’extrême droite, sinon elle rompra. Limon relève le défi et se lance dans un cocasse road-trip pour constituer une équipe efficace. Il recrute trois adversaires d’hier : Roko, le Croate, Halil, le Bosniaque, et Azem, l’Albanais du Kosovo.

En butte à l'homophobie

Le Serbe Srdjan Dragojevic tend ici un miroir peu flatteur à ses compatriotes ultraconservateurs, dans un pays où la Gay Pride de 2010 a donné lieu à un déchaînement de violence et où on a interdit durant des années cette marche des fiertés. En butte à l’agressivité des groupes homophobes, il a mis trois ans à tourner son film. Si celui-ci n’est pas exempt de clichés, son humour décapant et décalé en a fait néanmoins un énorme succès dans la péninsule balkanique, avec plus de 500 000 spectateurs en Serbie. La parade a peut-être contribué à faire évoluer la situation dans ce pays, puisque le 28 septembre 2014, la Gay Pride s'est déroulée dans une ambiance plus sereine… même s’il a fallu 7 000 policiers pour protéger les 1 500 participants au défilé.

Avec : Nikola Kojo, Milos Samolov, Hristina Popovic, Goran Jevtic, Goran Navojec, Dejan Acimovic, Toni Mihajlovski, Mladen Andrejevic, Natasa Markovic, Mira Stupica

La parade

Commenter cet article